français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.
Accueil du site > L’espéranto > Foire aux questions > 26. On a peu de chances de se faire comprendre en espéranto dans la rue, à (...)

26. On a peu de chances de se faire comprendre en espéranto dans la rue, à l’étranger...

C’est vrai. Mais c’est également vrai pour toute langue qui n’est pas la langue locale. Essayez donc de discuter en anglais avec quelqu’un dans la rue, en France ! Saviez-vous qu’à Hong Kong, pourtant britannique de 1842 à 1997, 90 % des policiers sont incapables de donner la moindre information en anglais ?
En fait, seulement 16 % de la population mondiale peut s’exprimer en anglais. Vous n’avez vraiment de bonnes chances d’avoir une réponse en anglais que dans les pays de langues germaniques (Royaume-Uni, États-Unis, Allemagne, Pays-Bas, etc.). En dehors de ces pays, pour parler l’anglais de façon satisfaisante, il faut vous rabattre sur des endroits bien définis : hôtels, compagnies d’aviation, bureaux touristiques, contacts d’affaires, etc.
Avec l’espéranto, vous adhérez à une association d’espéranto et vous recevez une liste des représentants des associations locales du monde entier. Vous pouvez également vous joindre au Pasporta Servo, un réseau d’hébergement gratuit pour espérantophones. La seule condition ? Parler l’espéranto.

Dans la même rubrique :