français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.
Accueil du site > L’espéranto > Foire aux questions > 18. Il n’y a quand même pas de langue sans littérature, n’est-ce pas (...)

18. Il n’y a quand même pas de langue sans littérature, n’est-ce pas ?

Plusieurs langues (la majorité des 3000 langues du monde, en fait) ont longtemps vécu sans littérature, mais l’espéranto n’est pas l’une d’elles. Déjà, dans la première brochure de Zamenhof, on trouvait un poème qui prouvait le pouvoir d’expressivité de la langue, au moment même de sa naissance. Depuis le tout début, des gens ont senti qu’il était possible de s’exprimer bellement et richement en espéranto. Ils l’ont donc utilisé avec doigté et de cette utilisation constante est née une littérature plus riche que celle de la plupart des langues à leur premier siècle d’utilisation. Aujourd’hui, on publie un nouveau titre aux trois ou quatre jours, en espéranto. On estime à 50 000 le nombre de livres publiés dans cette langue. Il existe aussi des journaux, des CDs, et des bandes dessinées en espéranto.

Dans la même rubrique :