français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.
Accueil du site > Qui sommes-nous ? > Espéranto-France > Objectifs de l’association
tiu artikolo en Esperanto: Celoj de Espéranto-France

Objectifs de l’association

Espéranto-France a pour buts de :

  • Promouvoir l’espéranto*, son enseignement et son utilisation ;
  • Coordonner les actions des différentes structures associatives qui partagent les mêmes buts ;
  • Regrouper les personnes physiques poursuivant les mêmes buts.

(*) Langue internationale dont les bases ont été formées par le Docteur Louis Lazare Zamenhof en 1887 et précisées dans l’ouvrage intitulé Fundamento de Esperanto et dont l’évolution est contrôlée par l’Académie d’espéranto.

Espéranto-France est neutre à l’égard de toute opinion politique, philosophique ou religieuse et à l’égard de tout syndicat.

Espéranto-France est solidaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme et souscrit à ses principes de justice et de fraternité entre tous les peuples. Elle entend en faire respecter tous les principes et toutes les règles dans son fonctionnement et dans ses actions.

Son action tend notamment à supprimer toute discrimination linguistique et toute entrave à la communication en référence aux articles 2 et 19 de ladite déclaration. Le droit à l’égalité linguistique, le droit à la dignité et à l’absence de discrimination dans les domaines de la communication, de l’éducation et de la culture sont considérés par Espéranto-France comme des droits de l’homme à part entière."

Extrait des statuts de l’association modifiés par l’assemblée générale extraordinaire, le 9 mai 2013

PDF - 254.8 ko
Statuts d’Espéranto-France (9 mai 2013) et règlement intérieur (7 octobre 2018)