français

Ils l’ont fait... dans leur région

L’été est la période des traditionnels stages et rencontres à Grésillon (Baugé) et à Kvinpetalo (Bouresse), et septembre celle des « Journées des associations » et autres stands d’information. Voici quelques exemples.

Bourgogne et Franche-Comté (21, 25, 39, 58, 70, 71, 89, 90)

 Contact régional : Manon PERNOT • Tél. 03 45 21 48 86 • esperanto21(chez)orange.fr

  • Dole (39) : Journées Européennes du Patrimoine – 15 septembre
    À l’invitation de la mairie, Dole-Espéranto a participé aux Journées Européennes du Patrimoine dans le cadre historique prestigieux de l’Hôtel-Dieu.
    Tandis que Cédric et Déborah distribuent des petits calendriers à la médiathèque, Emmanuelle présente l’espéranto à un couple de Suédois… en anglais ;-).
    Puis Emmanuel montre l’héritage des langues européennes dans l’espéranto, à un néerlandais polyglotte et un étudiant en histoire, à partir d’une phrase simple :
    Mi manĝas panon… transparente pour un francophone (et voilà pour l’héritage des langues latines), qu’on modifie peu à peu …
    Mi ŝatas panon… (de « schätzen » : apprécier en allemand… et voilà pour les langues germaniques)
    Mi ŝatas kolbason… (de « kolbasa » en russe… et voilà pour les langues slaves)
    Mi ŝatas kolbason kaj panon… (de KAI en grec…)
    Nous remercions au passage pour leur aide précieuse André Cherpillod, Stano Marĉek, Peter Grebc et Floriano Pessoa …, soit un Français, un Slovaque, un Slovène et un Brésilien… On termine en montrant des apports d’autres langues du monde et pas seulement d’Europe dans l’espéranto. (Info : E. Desbrières)

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Baugé en Anjou (49) : Les stages d’été – 9 au 27 juillet / août
    Ces stages ont de nouveau réuni à Grésillon une centaine de stagiaires en plus des enseignants et animateurs.
    En juillet plusieurs élèves ont participé au 2e "cours-d’espéranto-marathon" pendant 18 jours (9 au 27 juillet), avec des professeurs venus de Hongrie, Russie, France.
    En même temps, pendant 3 périodes consécutives, ont eu lieu : la semaine d’échanges de savoirs et de savoir-faire (9 au 16 juillet), une semaine de visites guidées de l’Anjou (en espéranto) par une guide professionnelle (16 au 22 juillet), et la 30e Conférence Internationale d’Espéranto (IEK) organisée par OSIEK (22 au 27 juillet). Sur le thème L’espéranto dans les arts et sous la direction de Xavier Godivier, cette conférence, très internationale, réunissait une quarantaine de personnes et onze nationalités.
    Du 11 au 18 août a eu lieu la 8e Semaine festive pour enfants et familles avec diverses activités pour les enfants, ados, parents et grands-parents, avec 44 participants dont 18 enfants. (Info : B. Schumann et http://gresillon.org/ )
JPEG - 245.2 ko

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

www.francilio.org
Contact régional : Didier J., Didier L., Aleks, Marianne • info(chez)esperanto.paris

  • Paris (75) : Fête de l’Huma 2018 - du vendredi 14 au dimanche 16 septembre
    De nouveau cette année au Parc de la Courneuve, un stand Espéranto-France était présent au Village du Livre de la Fête de l’Humanité. Emplacement moins bon que l’année dernière, mais une bonne activité pour la douzaine d’actifs qui ont tenu le stand durant les trois jours. Quelques-uns avaient revêtu le maillot de foot de TEFA. Tractage, initiation sur le stand, échanges fructueux avec les visiteurs et quelques stands voisins, vente de quelques articles, passage sur le podcast de France-Info et à la radio Cause Minute. Et un beau temps les 3 jours. Une belle expérience à renouveler, avec des idées pour faire encore mieux à l’avenir. (Info : A. Kadar)
JPEG - 199 ko
JPEG - 173.9 ko
  • Paris (75) : Stage d’espéranto Débutants - 29 au 30 septembre
    Ce premier stage d’espéranto de week-end pour débutants, animé par Michelle Abada-Simon au siège d’Espéranto-Paris Île-de-France (rue de la Cerisaie), a réuni six stagiaires. (Info : M. Abada-Simon)
  • Asnières (92) : Journées Européennes du Patrimoine – 22-23 septembre
    Le thème de ces Journées étant cette année L’art du Partage, la municipalité a demandé à l’association Espéranto-Paris-Île-de-France d’organiser un atelier ludique et d’initiation à la langue, qui a été réalisé avec succès par Élisabeth Barbay et Pierre Gautier le samedi. Le dimanche, outre la continuation de l’atelier, j’ai présenté l’après-midi, devant un public trop clairsemé, un exposé sur l’intérêt de l’espéranto pour l’Europe. À Asnières, notre association L’espéranto, une chance pour l’Europe est la seule directement branchée sur l’Europe, comme EDE. Tout près de la Mairie, un libraire avait fait à cette occasion une « vitrine espéranto ». Comme un arrêt de bus est situé juste devant la librairie, les passagers en attente n’avaient rien d’autre à faire que regarder la vitrine... Nous avons distribué calendriers, etc. et vendu un album Tintin. (Info : Michèle Abada-Simon)

Poitou-Charentes (16, 17, 79, 86)

Contact régional : M.-France CONDE-REY • Tél. 05 45 61 69 25 • mariefrance.conderey(chez)neuf.fr

  • Bouresse (86) : Université d’été de E.D.E. - du 31 août au 2 septembre
    Europe-Démocratie-Espéranto est un mouvement politique spécialisé sur l’Europe. Son but est de faciliter à l’intérieur de l’Union européenne la communication, le débat, donc la démocratie, à l’aide de l’espéranto, langue internationale facile, précise et équitable. C’est un petit mouvement, loin des grands partis aux ambitions présidentielles ou parlementaires. Pour préparer les élections européennes de 2019, des membres et sympathisants ont organisé une "université d’été", dans les locaux de Kvinpetalo, à Bouresse, du vendredi 31 août au dimanche 2 septembre.
    Parmi les activités proposées, une douzaine de membres se sont entraînés à répondre à des questions sur l’Europe et sur l’expression démocratique dans l’Union européenne. De petits films, des conférences, des discussions ont permis de mieux comprendre le fonctionnement actuel et futur de l’Europe. Examen final : élections européennes du 26 mai 2019 ! (Info : P. Dieumegard).
JPEG - 791.8 ko

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpo(chez)free.fr

  • La Ciotat (13) : Forum des associations – 8 septembre
    Dans le nouveau Parc du Domaine de la Tour, 190 associations dont Espéranto-la Ciotat étaient présentes. De très nombreux visiteurs, dont de jeunes parents avec des enfants de 1 à 10 ans, se sont arrêtés à notre stand ainsi que des retraités en quête d’une activité qui fasse travailler "les petites cellules grises" et maintienne le lien social. Découverte et sympathie face à la langue équitable. Par contre aucun adolescent, même si cette année encore un club d’espéranto doit fonctionner au lycée Lumière en vue du bac blanc. (Info : R. Triolle)
  • Marseille (13) : Forum des associations – dimanche 9 septembre
    Ce dimanche, Vivacité réunissait au Parc Borely des centaines d’associations de Marseille, dont Espéranto-Marseille, qui avait pour voisins une association pour la mémoire de l’esclavage, des rapatriés d’Algérie, les Amis de l’Instruction Laïque et des ateliers d’écriture et de lecture. Les visiteurs représentaient la diversité culturelle et ethnique de Marseille : Africains, Arabes, Hongrois, Chinois et familles "arc-en-ciel". Nous avons distribué des centaines de calendriers et noté les adresses de quelques dizaines de personnes intéressées que nous verrons peut-être au cours. (Info : Renée Triolle)
  • La Ciotat (13) - Deux Brésiliens sur les traces des Frères Lumière – dernière semaine d’août
    Comment visiter un pays en dépensant le moins possible, mais surtout en ayant des contacts avec les autochtones ? Depuis des décennies, les espérantistes ont résolu la question avec Pasporta Servo, un service d’hébergement. C’est ainsi que Gilberto et sa femme, venus de San Carlo - à 150 km de Sao Polo, au Brésil – visitent le sud de l’Europe. Après le congrès italien d’espéranto à San Marino, ils se sont arrêtés une semaine à la Ciotat, où ils ont pu découvrir que les frères Lumière ont filmé à La Ciotat l’arrivée d’un train, et que c’est là qu’est née la pétanque... Lisez la suite dans le journal La Provence du 10 sept. Info : (R. Triolle)
JPEG - 320.1 ko