français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.

Espéranto, listes de diffusion et réseaux sociaux

Esperanto-Aktiv’ n° 83 – octobre 2017

Espéranto, listes de diffusion et réseaux sociaux

article écrit par Raymonde Coquisart

En mars 2007 et mars 2010, Esperanto Aktiv présentait ces thèmes spécifiques. Avant de les évoquer de nouveau, un peu d’histoire…

Un courrier était jadis un homme qui portait les lettres. Depuis, le courrier désigne la correspondance écrite entre une ou plusieurs personnes, généralement deux : un expéditeur qui l’envoie et un destinataire qui le reçoit. Ce sont des lettres manuscrites mais aussi des cartes postales. On les envoie dans une enveloppe, ou telles quelles quand il s’agit d’une carte postale. La carte postale est introduite de façon officielle en France par la loi de finances du 20 décembre 1872 et son utilisation n’intervient que le 15 janvier 1873.

Avant 1840, c’est habituellement le destinataire qui paye le coût de transport par les postes du pli qui lui est adressé, et à un prix très élevé. De ce fait, beaucoup de destinataires refusent les lettres trop coûteuses, tandis que des transporteurs privés à meilleur marché concurrencent indûment La Poste.

L’arrivée de l’informatique et surtout celle d’Internet et sa popularité dans les années 1990 provoquent l’avènement du courrier électronique. Ceci a beaucoup aidé au développement de l’espéranto, en partie grâce aux listes de diffusions.
Une liste de diffusion, c’est quoi ? C’est un outil qui vous permet d’envoyer des notes d’informations et des messages à une liste d’abonnés.
« Une liste de diffusion est une utilisation spécifique du courrier électronique qui permet le publipostage d’informations aux utilisateurs qui y sont inscrits. Celle-ci est gérée par un logiciel adéquat installé sur un serveur. On différencie les listes d’annonces destinées à envoyer des informations aux abonnés sans retour de leur part, des listes de discussions où toute personne inscrite peut envoyer un message ou y répondre. » (Définition Wikipédia).

Il est possible de créer différentes listes de diffusion : groupes de discussion (ufe-debatoj), listes d’information (ufe-anoncoj), lettres d’information (esperanto-aktiv), ainsi que les différentes listes des fédérations d’Espéranto-France ou des associations spécialisées.

Une liste de diffusion est gérée par un ou plusieurs administrateurs qui fixent les règles d’utilisation du service :
1. L’inscription à la liste peut être libre ou soumise à approbation ;
2. L’envoi de messages peut être ouvert à tous ou restreint aux abonnés ;
3. La liste peut être modérée, certains messages n’étant relayés qu’après validation.

Quelques hébergeurs de listes : EmailPoste.com, ml.free.fr, mailinglist.fr (désormais fusionné avec PopList), PhpList.fr, Sud-Ouest.org, Toile-Libre, Google Groups, MSN Groups, Yahoo Groups, Mailing List, ,MailChimp (en), Newsletter2Go, Mailjet, gozmail.bzh

Les réseaux sociaux

En tant que notion, un réseau social représente un groupement qui a un sens : la famille, les collègues, un groupe d’amis, une communauté, etc. Il s’agit d’un agencement de liens entre des individus et/ou des organisations.
Les réseaux sociaux existaient bien avant Internet. Un réseau social n’est en effet rien d’autre qu’un groupe de personnes ou d’organisations reliées entre elles par les échanges sociaux qu’elles entretiennent. Un club de tricot ou de pétanque en était un avant la lettre ! Aujourd’hui le réseau que constitue Internet a démultiplié ces réseaux et interactions et les a dotés d’une toute nouvelle puissance.
Avec des taux de connexion qui ne cessent de grimper, des technologies collaboratives qui se banalisent et un désir certain d’investir le champ du relationnel, Internet met en place de nouveaux réseaux sociaux plus larges, plus vastes, plus ludiques mais aussi moins facilement identifiables que ceux auxquels la génération précédente était habituée.

Chaque réseau comporte ses propres spécificités : réseaux professionnels ou amicaux, centrés sur la musique ou à destination des plus jeunes, etc. Similaires et pourtant différents, les sites communautaires proposent aussi la mise en relation d’internautes autour d’intérêts communs.
Il existe un grand nombre de différentes listes de diffusion sur divers thèmes et en plusieurs langues. Par exemple en espéranto, on dénombre des centaines de listes de plus de 40 nationalités et sur divers thèmes culturels, scientifiques, religieux, etc.

Lien externe :
Liste de 200 listes de diffusion en Espéranto et instructions pour leur utlisation :

http://purl.org/net/dissendo