français

Découverte

Espéranto-Info : une revue espérantophile pour les francophones

Esperanto-Aktiv’ n° 64 – décembre 2015

De nombreux francophones qui s’intéressent de près ou de loin à la langue internationale connaissent déjà la revue Espéranto-Info. Afin de vous la faire découvrir ou mieux connaitre, nous avons demandé à sa rédactrice en chef, Céline Bernard, de nous présenter ce magazine.

La revue Espéranto-Info est née en 1994 à l’initiative de Robert Llorens. Il y a 13 ans, Francis Bernard et Monique Robert ont pris la relève. J’ai régulièrement participé à la revue et, il y a 3 ans, j’ai pris en charge la maquette et la rédaction. J’ai toujours orienté mes interventions avec la volonté de faire découvrir le mouvement espérantiste. Je constate que les revues espérantophones sont nombreuses, que la mouvance espérantiste est riche. Là où je vois un manque, c’est pour les espérantophiles et les débutants. Mon objectif est de faire connaître l’espéranto aux francophones et de les accompagner dans leur pratique espérantophile à travers la présentation de diverses associations, rencontres et actions.

JPEG - 148.1 ko

Nous avons commencé à promouvoir notre revue car elle n’était visible que par ses adhérents et le site esperantoinfo.info méritait un renouveau. La visibilité de la revue est maintenant présente sur le net grâce à un nouveau site qui a de plus en plus de liens et est toujours plus référencé. Nous venons aussi de créer une carte de visite pour laisser une trace lors de nos échanges avec des personnes qui paraissent intéressées. La carte est disponible sur le site et on peut en commander.

J’ai connu l’espéranto par mes parents qui l’ont découvert grâce à la lecture du livre de Claude Piron Le Défi des langues prêté par une collègue de travail. C’est en réalisant une exposition sur l’espéranto, dans mon centre de documentation, que je saisis comment la langue est logique, belle et que son auteur a des aspirations humanistes (ce que je retrouve chez une grande majorité d’espérantistes). C’est ainsi que j’ai acheté la méthode Assimil. Ensuite, je me suis abonnée à la revue des jeunes. Lire les textes en espéranto m’était trop fastidieux et les autres articles ne me permettaient pas de comprendre ce que je pouvais faire avec l’espéranto. Ce sont ces ressentis qui me pousseront plus tard à participer à la revue Espéranto-Info et à essayer de présenter le mouvement pour le mieux et à y participer, en le rendant le plus accessible possible. Donc, si un de vos proches pose le regard sur un numéro d’Espéranto-Info, en le feuilletant, il devrait trouver de quoi satisfaire sa curiosité.

La revue paraît 6 fois l’an, avec 24 pages couleur, au tarif de 20 €. Nous sommes une douzaine de personnes à y participer régulièrement et des abonnés (ou pas) s’ajoutent occasionnellement à la liste des rédacteurs, des reporters. Toute cette organisation passe par l’outil informatique avec une base de données commune, des échanges de courriels et de la recherche internet sur les réseaux de discussions et d’informations. Les participations sont très diverses : récolte des informations, échanges avec les participants, tri de l’info, résumé et traduction des informations, traitement des images, corrections, thématiques particulières, impression de la revue, gestion des abonnés, mise sous pli et envoi.

Rubriques récurrentes :

  • Un dossier de 4 pages (thème variable – le prochain sur la Fête de Zamenhof).
  • L’Afrique à travers les actions réalisées par les associations locales en développement. (Les Africains reçoivent la revue gratuitement grâce aux dons des lecteurs.)
  • Les brèves (petites infos souvent illustrées).
  • Des reportages d’utilisation de l’espéranto (voyage, échanges, jumelages, rencontres…).
  • Présentation de livres parus en espéranto.
  • Vidéos selon des thématiques à retrouver sur le net (cours, conférences, courts-métrages…).
  • La kato - Le chat (double page illustrée où un chat présente du vocabulaire espéranto en rapport avec un thème particulier, au gré d’une historiette).
  • Des photos des rencontres passées et une liste des rencontres à venir.
  • Un cours d’espéranto pour débutants.
  • Chansons en espéranto issues de traduction.
  • Du bricolage, des jeux, des recettes culinaires.
  • Une histoire bilingue.
  • Une BD espéranto avec la traduction en bas de page.

Les abonnés actuels sont espérantophiles ou espérantophones et ont découvert la revue par le bouche-à-oreille. Chaque année, le nombre d’abonnés est insuffisant malgré les nouveaux venus. Ce qui est un peu juste par rapport au tarif de l’abonnement mais reste viable grâce à de nombreux abonnés-donateurs. Pour cette raison, nous sommes en train de développer une politique de contact d’où les cartes de visite et le nouveau site. Nous commençons à avoir les premiers contacts par le net et on peut maintenant s’abonner en ligne en passant par le site esperantoinfo.info.

En résumé, je souhaite que la revue Espéranto-Info attire de plus en plus de gens à l’espéranto pour participer à ses diverses et nombreuses associations. Je situe notre action au début de la chaîne qui crée de nouveaux espérantophiles et espérantophones qui viendront donc plus tard vers vos associations.

Céline Bernard