français

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto Aktiv n° 54 – janvier 2015

Aquitaine (24, 33, 40, 47, 64)

Contact régional : Claude LABETAA • Tél.05 53 54 49 71 • labetaa.claude(chez)wanadoo.fr

  • Périgueux (24) : Journée Zamenhof : des contacts avec le monde – Lundi 15 décembre
    Des espérantistes de 17 pays ont contribué au succès de notre Journée Zamenhof. Voici les pays, rangés selon les fuseaux horaires : Japon, Chine, Russie, Bulgarie, Pologne, Hongrie, Allemagne, Pays-Bas, Suisse, Italie, République Démocratique du Congo, Togo, France, Brésil, Colombie, Mexique, États-Unis (Minnesota). Parfois c’était un groupe qui répondait, comme au Togo et au Mexique. Je remercie tous ceux qui ont participé au dialogue et aux téléconférences. Le but de l’opération était, en convoquant la presse (Écho Dordogne et Sud-Ouest), de montrer au public que l’espéranto fonctionne et est un moyen fiable de communication équitable à travers le monde, entre divers peuples et cultures. Si vous souhaitez créer de tels événements, je suis prêt à vous aider et je souhaite contribuer à la création d’un réseau de correspondants espérantistes à cette fin. (Info : Claude Labetaa, 05 53 54 48 71 ou labetaa.claude(chez)wanadoo.fr).
  • Périgueux et Bassillac (24) : Animations dans 3 écoles primaires – sept à juin
    Durant l’année scolaire 2013-2014, j’ai animé un groupe de 22 élèves de CM2 chaque lundi après-midi au total 12 semaines (sept-décembre). De janvier à mars j’ai fait de même dans une autre école de Périgueux, et dans une troisième d’avril à juin. Les élèves n’avaient pas choisi l’atelier espéranto, c’est pourquoi le succès n’a pas été complet, mais les productions sont intéressantes. Dans mon village Bassillac (8 km de Périgueux) j’ai rencontré toutes les classes, mais seulement trois fois chacune. En septembre 2014, j’ai repris les animations à Périgueux et Bassillac, mais dans ce dernier village je travaille désormais avec sept enfants volontaires, dans un local avec accès à Internet. Un ami mexicain communique avec nous et j’ai un projet avec une institutrice japonaise... Les enfants préparent des cartes de vœux que nous enverrons au Japon et au Mexique. Les pages que j’ai créées pour Périgueux et pour Bassillac sont visibles par les enfants, les parents, les enseignants les responsables et nos partenaires étrangers. (Info : Claude Labetaa).

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Angers (49) : Conférence d’Ana la Coréenne – 24 septembre
    Le groupe espérantiste angevin a reçu Ana Sonĝanta pour une conférence fort intéressante, sur l’école alternative où elle travaille, qui fait partie d’un réseau de 200 « libres écoles » en Corée. Ces écoles fonctionnent sans directeur, sans compétition, sans examen. Chacun apprend selon son rythme, ses propres souhaits. Et il apparaît que lorsque les élèves retrouvent le système classique, plus opprimant, ils ne sont pas moins capables que les autres. Ils sont même mieux dotés psychologiquement, en ayant acquis une confiance salutaire et une capacité à relativiser dans le cadre de la libre école. Ces écoles ont eu l’idée d’utiliser une langue alternative, aussi Ana s’est tournée vers l’espéranto. Pour concrétiser l’idée, Ana n’utilise pas seulement Skype (conversations entre espérantophones de divers pays), mais organise aussi chaque année un voyage avec une dizaine d’élèves pour faire découvrir par l’espéranto de nouvelles régions du monde. Au cours de la discussion qui a suivi, l’idée est venue d’une collaboration entre le groupe angevin et celui d’Ana près de Séoul. La tournée de sept étapes d’Ana va continuer dans la région de Bourg-en-Bresse, où elle a été engagée pour enseigner en école primaire jusqu’en décembre. (Info : La Anĝeva Folio).

Ana preze,tas LGG -

  • Angers (49) : Stand à la Fête de la transition citoyenne 49 – 27 et 28 septembre
    À l’initiative de Jeanik Marolleau et Thierry Menan, le Centre culturel angevin d’espéranto s’est associé pour la première fois à la Fête de la transition citoyenne 49 qui se déroulait cette année au lycée agricole du Fresne, à Sainte-Gemmes-sur-Loire. Notre stand a vu passer de nombreux visiteurs, souvent des jeunes qui ont posé beaucoup de questions sur la langue et son histoire. Certains sont venus aussi aux ateliers « présentation de la langue » avec projection d’un diaporama commenté, écoute de la langue parlée grâce à un petit sketch et une lecture en espéranto d’un passage du Petit prince. (Info : La Anĝeva folio).

Transition citoyenne, Angers -

  • Angers (49) : L’espéranto à la Journée de la paix – 21 septembre
    Notre club d’espéranto s’est joint au collectif qui organisait pour la 13e année sa fête pour la paix et la non-violence. Place de la paix, devant le monument éponyme, Jeanik Marolleau a lu en espéranto le discours d’ouverture. Cela a été un hommage aux poilus disparus entre 1914 et 1918, et aux soldats revenus broyés dans leur chair et dans leur âme, ainsi qu’à toutes les autres victimes : femmes violées, veuves, orphelins... Chaque association a été invitée à s’exprimer. Pierre Jagueneau a évoqué le rapport entre la paix et l’espéranto : « Nous partons du principe que si des gens de cultures différentes, de religions différentes, peuvent se comprendre via une langue commune, neutre, ils pourront au moins s’expliquer. En cas de conflits, de difficultés, de différends, ils pourront essayer de faire valoir leurs points de vue respectifs, tranquillement et dans la paix. » Après un concert et le verre de l’amitié, une marche de la paix à travers le centre-ville a rejoint le théâtre Chanzy, où se trouvaient des stands, et où une pièce a été présentée. (Info : La Anĝeva folio).

Paco Tago -

  • Angers (49) : Journée Zamenhof : film et exposition – 14 déc.
    Environ 55 personnes de toute la région ont participé au repas. Matin, projection du film "Esperanto" de Dominique Gautier. Toute la journée, exposition sur l’Espéranto et la guerre 14-18. Après-midi : animation par Famo (chansons) et Jacques Lambour (textes de Gaston Couté, poète libertaire et chansonnier). (Info : L. Vignault)

Zamfesto Angers -

France-Est (54, 55, 57, 67, 68, 88)

http://esperanto.france.est.free.fr
Contact régional : Edmond Ludwig • Tél. 03.89.77.52.56 • esperanto.eludwig(chez)orange.fr

  • Thionville (57) : Fête de Zamenhof – 7 décembre
    Istvan Erl à Thionville - Brian Moon Espéranto-Thionville et l’Association luxembourgeoise pour l’espéranto ont fêté ensemble Zamenhof à Thionville. Le matin, visite très intéressante du groupe fortifié de Guentrange, remarquable ouvrage militaire. Dix-sept convives étaient présents au très bon repas dans un nouveau restaurant de Thionville. Au menu de l’après-midi : présentation de la saison littéraire espérantophone par Istvan Ertl. (Info : Claude Nourmont).
  • Mulhouse (68) - Bâle (Suisse) : Journée Zamenhof – 14 décembre
    Bâle est en Suisse mais touche l’Allemagne et la France. Ce dimanche 14 décembre, 25 personnes des trois pays s’y sont réunies, à l’initiative de Nicole Béroud-Focke, Suissesse habitant en Allemagne. Chaque année une réunion internationale est organisée à tour de rôle dans les 3 pays. Le matin, nous avons visité un musée des instruments de musique mécaniques. Nous avons partagé un très bon repas exotique dans un restaurant vietnamien. L’après-midi, André Grossmann, de Mulhouse, a présenté des photos des chutes d’Iguaçu (Argentine et Brésil). J’ai présenté ensuite ma nouvelle conférence sur un thème très simple, qui concerne tout le monde : bain, douche, W.C., lessive, à travers le monde. À travers une centaine de photos, nous avons pu découvrir des coutumes diverses sur ces activités universelles. Ambiance agréable, quelques chants, beaucoup de discussions : une fête réussie. (Info : Mireille Grosjean).

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

www.francilio.org
Contact régional : William DUMOULIN • Tél. 06 48 13 97 77 • w.dumoulin(chez)me.com •

JPEG - 81.1 ko

-* Paris (75) : Fête de Zamenhof interassociative – 14 décembre
Organisée par les Cheminots avec le soutien d’Espéranto Paris-Ile-de-France et de SAT-Amikaro, la fête a eu lieu dans une salle du comité d’entreprise SNCF, près de la Gare de Lyon.
Grosse participation (plus de 60 personnes de tous âges, espérantophones ou -philes). Fête marquée par une prestation haute en couleur du chanteur JoMo, par la traditionnelle loterie à l’entracte, et par une chorale de l’Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots. (Info : ALeks K. et Sylviane Lafargue)

  • Paris (75) : Conférence-débat au musée Mundolingua – 18 décembre
    Michèle Abada-Simon a donné une conférence sur l’espéranto au musée Mundolingua, devant une dizaine de personnes, dont 6 jeunes (moins de 30 ans). Le débat fut riche et intéressant, chaque question en soulevant d’autres... (Info : Didier Loison).

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Marion QUENUT • Tél. 06 87 64 75 84 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

avec le cirque Pistil - -* Lavaur (82) : Fête régionale de l’espéranto – 14 décembre
La traditionnelle Journée de Zamenhof, rebaptisée « Fête de l’espéranto » a été organisée cette année par le groupe de Lavaur (Espéranto-Tarn), au « Chai des Clauzades ». Le matin fut consacré à la visite du centre-ville médiéval de Lavaur, guidée entièrement en espéranto, et à l’assemblée générale de l’association régionale Espéranto-Midi-Pyrénées. Les plus jeunes s’initiaient aux arts du cirque avec le cirque Pistil de Graulhet (fil, jonglerie...) au « Chai ». Après l’apéritif, un bon repas préparé par nos hôtes réunit les 51 participants. L’après-midi, Évelyne et Jean-Pierre ont présenté leurs actions en Afrique : « Esperanto-plus », « Une école au Togo », « Nomad-Kurso », à l’aide de films et dépliants. Puis le chanteur Primaël Montgauzi nous a chanté ses chansons en occitan, espéranto, français et arabe. Un beau concert et une belle journée, agrémentée d’un service librairie bien fourni, qui a réuni des espérantistes de cinq départements : Aveyron, Tarn, Tarn-et-Garonne, Ariège et Haute-Garonne, qui souvent ne se connaissaient pas. (Info : Groupe de Lavaur).

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpo(chez)free.fr

  • Saint-Raphaël (83) : Journée Zamenhof – samedi 13 décembre
    Les membres du club d’espéranto Fréjus-Saint-Raphaël, rejoints par quelques amis, se sont retrouvés en bas de la rue Zamenhof, afin de rendre hommage au créateur de la langue internationale, qu’ils pratiquent. Avant un repas convivial et une après-midi récréative, ils ont pu écouter quelques mots de bienvenue de la présidente, Denise Loisel, et de Pascal Vilain, rappelant l’histoire de cette langue bien vivante et sa rencontre mondiale prévue en juillet 2015 à Lille, où 3000 congressistes sont attendus. (Info : Var-Matin).

Rhône-Alpes (01, 07, 26, 38, 42, 69, 73, 74)

http://rodanalpa.federacio.free.fr/
Contact régional : Philippe Pellicier • Tél. 06 35 25 67 86 • philippe.pellicier(chez)laposte.net

  • Chambéry (73) et Turin (Italie) : Fête de Zamenhof européenne – 13 et14 décembre.
    À l’initiative d’espérantistes de Chambéry, un groupe de douze Français (associations Espéranto-Haute-Tarentaise et Espéranto-Vive) a participé à la Journée Zamenhof, le 13 décembre à Turin, dans le cadre d’un projet Grundtvig. Samedi, nous avons rencontré Karlo, un de nos hôtes à Turin, et avons commencé à visiter la ville. Le soir, vers 18 h, nos amis italiens nous recevaient dans le Centre Espéranto de Turin, avec également trois Néerlandais, un Espagnol et une Vietnamienne. Après l’apéritif, déclamation de poèmes en musique, commentaires sur le 60e anniversaire de la première résolution de l’UNESCO en faveur de l’espéranto, et sur l’enfance de Zamenhof. Le dîner nous a régalés de spécialités italiennes, avec bien sûr le « Panettone » et du vin mousseux, dans une ambiance très joyeuse. Les groupes de Turin et Chambéry ont discuté de projets concrets pour instaurer des relations en espéranto dans le cadre du jumelage existant depuis 1960 entre les deux villes. Dimanche, nous avons visité, sous la conduite de Michael Boris Mandirola, les quartiers romains de la ville et ses monuments les plus célèbres, sans oublier un très bon repas dans un restaurant. Un inoubliable week-end avec nos amis italiens, que nous espérons bientôt revoir. (Info : Emmanuelle Paris).