français
En raison de la situation sanitaire, le siège d'Espéranto-France est fermé à partir du 30 octobre 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Pro la sana situacio, nia Pariza sidejo restos fermata ekde la 30a de oktobro 2020. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Bonvolu ne telefonalvoki, tamen vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.
Accueil du site > Publications > Lettre d’information Esperanto-Aktiv’ > Espéranto-Aktiv’ n°116 - Octobre 2020

Espéranto-Aktiv’ n°116 - Octobre 2020

Entretien avec deux nouveaux « komitatanoj »

Ce mois-ci Esperanto Aktiv’ s’est entretenu avec Éric et Véronique, nouvellement élus au conseil d’administration d’Espéranto-France.

Ils l’ont fait ... dans leur région

Quelques comptes rendus de plusieurs forums des associations et d’une troisième réunion virtuelle entre Paris et Rome, villes jumelées. Toujours des rencontres dans les règles sanitaires dans les centres culturels espérantistes... Comptes rendus le mois prochain... Et pourquoi pas pour les seniors : Servon-sur-Vilaine. Un atelier pour découvrir l’espéranto à la maison Helena ?

Calendrier

Depuis six mois, l’utilisation des techniques modernes a permis de multiplier les échanges malgré la fermeture des frontières, les quarantaines et autres distanciations physiques. Nous voyons de véritables partenariats qui se proposent de s’ouvrir à tous ceux qui le souhaitent : le jumelage Paris-Rome ou la collaboration Londres-Anvers, auxquels nous sommes tous conviés à participer. Et comment ne pas être sensible à l’invitation des Brésiliens qui souhaitent, en toute simplicité, dialoguer avec le monde et, grâce à l’espéranto, échanger avec des personnes de cultures différentes. L’espéranto, la langue d’après...

Kumewawa, le fils de la jungle, de Tibor Sekelj

Tibor Sekelj guida une expédition dans le Mato Grosso en 1946 et une autre en Amazonie en 1948. Il écrivit dix ans plus tard, conjointement en espéranto et en serbo-croate, ce petit livre qui raconte son amour pour la forêt et un des peuples avec lesquels il y a vécu. L’œuvre a été traduite en plus d’une trentaine de langues.