français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto-Aktiv n° 111 - avril 2020

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Marion QUENUT • Tél. 06 87 64 75 84 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Stage Chorale à La-Bastide-sur-l’Hers (09)
    À La Bastide sur l’Hers, une fois de plus, belle semaine de rencontres musicales et humaines autour de ce stage ariégeois !
    JPEG - 893.3 koDu 15 au 22 février, la semaine est passée très vite dans l’élan musical impulsé par la chef de chœur Zdravka Boïtcheva ! Au bout de six jours de stage, Zdravka réussit dans la rigueur, mais dans la bonne humeur à conduire le groupe de 20 choristes à produire un ensemble de chants très diversifié, en langue espéranto sur le thème de la paix ; un autre tour de force de sa part fut d’intégrer dans le travail d’apprentissage, puis ensuite dans la prestation , un groupe de 8 enfants qui accompagnaient les « grands » choristes. Le concert se passait à Verniolle, autre village de l’Ariège et nous donna l’occasion de partager la soirée avec un très bon groupe conjuguant les arts du jonglage avec la musique (ZAP) et de faire connaître l’espéranto !
    La réussite de cette semaine est due également au très bon accueil réservé aux participants par l’équipe locale organisatrice de l’hébergement-restauration : Brigitte, Anne-mie, Marianne, Monique, Claude, sans oublier Jorgos à l’origine de ces stages depuis plus de 20 ans. Les veillées cette année étaient animées par des exposés (tous très intéressants) faits par des choristes eux-mêmes (Jimmy et Alex), sur des thèmes très divers : le problème catalan, l’origine et les productions de whisky, l’Union européenne... et par la volonté de partage de tous les participants originaires des 4 coins de France, du Luxembourg, de Belgique et du Danemark. Un nouveau stage est prévu pour l’an prochain ! Souhaitons-lui la même réussite que celui qui vient de s’achever cette année !
    (Info : Françoise Carrieu) 
JPEG - 463.3 ko

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

https://provenco.esperanto-france.org/
 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpolecamp(chez)gmail.com

  • La Ciotat (13) - le 22 février
    Le 21 février 1952, à Dacca (Bangladesh) la police tire sur les étudiants qui manifestent pour avoir le droit d’étudier dans leur langue, le bengali, et non dans la langue imposée par l’occupant, l’anglais.
    Cette date a été choisie par l’ONU pour attirer l’attention sur le rôle irremplaçable de la langue maternelle à travers laquelle se construit le rapport au monde et à la réalité. Chaque année, Espéranto-La Ciotat organise une soirée amicale pour présenter le problème et donner à chacun la fierté de faire entendre sa langue, quel que soit son statut. Le 22 février, au Grand Portique, la soirée a été illuminée par Titi, Chinoise d’origine vietnamienne qui nous a aussi régalés par des spécialités lors de l’apéritif qui a suivi.
  • Marseille(13) - 25 février
    En route pour la Semaine de la Méditerranée, trois espérantistes russes ont fait escale à Marseille. Le 25 février, elles ont visité la cité phocéenne sous la conduite de Danielle et Renée, déjeuné dehors malgré le vent avant de présenter un programme au CIRA devant une quinzaine d’espérantistes. Pour trois d’entre eux, c’était le premier contact avec des espérantistes étrangers. Nina nous a présenté un petit film en espéranto sur Volgograd, ville-héros, la ville russe la plus longue (90 km le long de la Volga), connue surtout pour la bataille de Stalingrad qui se prépare à fêter les 75 ans de la victoire, avant d’engager la discussion sur le poids que la guerre continue à faire peser dans les esprits. Tatiana, de Oufa, « la ville la plus orientale d’Europe », au pied de l’Oural a détendu l’atmosphère avec un film sur les danses de Bachkirie. L’apéritif a permis des échanges informels.
    (Info : Danielle Palmieri)
JPEG - 518.2 ko

Poitou-Charentes (16, 17, 79, 86)

Contact régional : M.-France CONDE-REY • Tél. 05 45 61 69 25 • mariefrance.conderey(chez)neuf.fr

  • Bouresse (86), 24-28 février
    Fin février, j’ai participé, accompagnée de Paul mon mari, à un stage organisé au Centre Kvinpetalo.
    Deux cours étaient proposés, l’un destiné à des personnes maîtrisant déjà la langue, le deuxième ayant pour but perfectionnement et meilleure élocution.
    9 espérantistes participèrent, 4 dans le premier cours dont l’enseignant était Brian Moon, 5 dans celui de Catherine Kremer.
    Paul participa au 1er groupe et moi au deuxième. Les cours se déroulaient de 9 à 13 heures et de 16 heures à 19 heures, entrecoupés de petites pauses.
    Après la présentation de chacun, le cours démarra : pour le groupe auquel j’appartenais, les travaux consistaient en lecture de textes, traduction, grammaire et jeux éducatifs parmi lesquels des mots croisés.
    Traduction d’œuvres littéraires et étude de livres et de leur auteur était le programme de l’autre groupe. Les groupes se retrouvaient pendant les repas. L’ambiance y était excellente et la cuisine de Claude appréciée.
    En cours de semaine, Brian nous a promenés dans le village, Bouresse, à la découverte des curiosités locales, particulièrement du typique cimetière. Nous avons également visité dans un village voisin deux « ker-terre », maisonnettes construites écologiquement avec du sable, de la chaux et du chanvre.
    Le jeudi soir, nous avons fêté avec tout le groupe notre 50e anniversaire de mariage. À cette occasion, fleurs et carte souvenir nous ont été offertes. Morine chanta à notre intention de belles chansons d’amour, bien sûr en espéranto. Nous avions apporté deux bouteilles de notre locale et fameuse boisson, à savoir le champagne et quelques biscuits roses de Reims. Cette soirée restera à tout jamais gravée dans notre cœur.
    Ce stage m’a beaucoup intéressée, m’a libérée de mes craintes de parler. Partante pour un autre stage ! (Info : Nicole Quevy-Lefevre)
Stage à Kvinpetalo

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Angers : Journée spéciale Voyager autrement - 9 février
    À cheval, à pied ou en vélo, plusieurs grands voyageurs espérantophones ont posé leurs bagages à Angers, le 9 février, pour raconter leurs expériences à travers le monde, dans le cadre d’une journée sur le thème Voyager autrement
    Nathalie Rigault a fait rêver le public, une cinquantaine de personnes, en racontant son voyage dans le grand ouest de la France, à cheval et avec ses enfants, expérience que résume parfaitement le titre de son livre, En toute liberté. Bruno et Maryvonne Robineau, grands voyageurs espérantophones et désormais conférenciers, ont fait participer et réfléchir le public sur quelques aspects anecdotiques et pratiques des voyages. Laura et Benoît, quant à eux, de retour du Japon il y a à peine quelques mois, ont présenté et commenté de nombreuses photos de leur aventure d’un bout à l’autre de l’Eurasie, 21 275 kilomètres de la Vendée au Japon, en 18 mois.
    Bref, ce fut une journée riche d’informations et d’échanges, entrecoupés de pauses avec des chants en espéranto, français et espagnol grâce aux musiciens et chanteurs Marianne, Philippe et Janou.

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

https://esperanto.paris/
Contact régional : Marianne • marianne.pierquin(chez)laposte.net • Laure • melprocuste-esperanto(chez)laposte.net • info(chez)esperanto.paris

  • Paris : Rencontre autour de jeux - Le premier dimanche de chaque mois
    Le 2 février, comme chaque premier dimanche du mois en 2020, des espérantistes franciliens se sont retrouvés au siège de la fédération pour jouer. L’événement est organisé par Espéranto-Jeunes et la fédération Paris-Île-de-France. Ce dimanche 2 février, il étaient six autour de la table et divers jeux, de rôles ou de stratégie. Une autre rencontre autour des jeux a eu lieu le 1er mars. (info : Aurélien Lestage)
JPEG - 635.7 ko