français

Une semaine pour apprendre l’espéranto

Esperanto-Aktiv n° 109 - février 2020

JPEG - 158.1 ko

Esperanto Aktiv’ : Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Anthony : Bonjour. J’ai 45 ans et je travaille dans l’informatique. Après mes études, j’ai voulu améliorer mon anglais et j’ai pensé que le moyen le plus simple pour cela était de vivre dans un pays anglophone. J’ai donc franchi le pas et me suis installé à Londres. Je comptais y rester 2 ans. J’y vis depuis un peu plus de 20 ans maintenant...

Tu as participé à un stage au centre culturel de Grésillon, peux-tu nous dire ce que tu attendais de ce stage ?

Améliorer mon espéranto tout simplement. De la même manière que pour l’anglais il y a des années, j’ai voulu m’immerger dans cette nouvelle langue que j’apprenais, l’espéranto. Plusieurs personnes m’ont conseillé le stage PRINTEMPaS. C’était en 2018. J’ai tellement apprécié que j’y suis retourné en 2019 et j’y retourne à nouveau cette année. À la fin de ma 1ère semaine de stage, j’ai passé l’examen B1, l’année dernière le B2 et cette année j’espère réussir le C1.

Quels aspects as-tu préférés de cette semaine de stage ?

Les cours de langue avec des profs très compétents. C’était surtout la raison pour laquelle j’avais décidé d’y participer et je n’ai pas été déçu. Le fait que l’on puisse passer un examen à la fin du stage donne un cadre à l’enseignement qui nous est donné. C’est ce qui différencie principalement PRINTEMPaS des autres stages d’espéranto.

JPEG - 235.4 ko

En plus des cours d’espéranto, il y a aussi les activités l’après-midi et les soirées. L’année dernière par exemple Georgo Handzlik et sa fille Dominika sont venus faire un concert.

Que dirais-tu à quelqu’un qui hésite à s’inscrire à ce type de stage ?

JPEG - 1.4 MoDe ne plus hésiter, quel que soit son niveau. La meilleure façon d’apprendre une langue c’est de l’utiliser au quotidien. À Grésillon on utilise l’espéranto dès le petit-déjeuner jusqu’au soir. Chaque année, plusieurs personnes complètement débutantes participent au stage PRINTEMPaS. Pour les autres, quelques jours avant le début du stage, on leur envoie un test de langue à faire chez soi afin de les répartir ensuite par niveau. En 2020, il y en aura 4 : A1/A2, B1, B2 et C1. Dans tous les cas, les profs s’adaptent bien évidemment au niveau de chaque élève.

À mon avis, PRINTEMPaS est un des meilleurs stages pour les personnes qui veulent sérieusement améliorer leur espéranto.

Esperanto Aktiv’ : Merci beaucoup, Anthony !

JPEG - 1.2 Mo