français

« La Eta Princo » de Antoine de Saint-Exupéry

JPEG - 8.8 ko

Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry est une œuvre poétique et philosophique sous l’apparence d’un conte pour enfants. Traduit dans 361 langues, c’est le livre le plus traduit après la Bible. Il serait surprenant de vous apprendre quelque chose sur ce livre, néanmoins, il peut être intéressant de parler un peu de la traduction en espéranto.

La première édition du Petit Prince en espéranto (La Eta Princo) a été traduite par Pierre Delaire en 1961. Pierre Delaire est un espérantiste né à Orléans en 1919. Il a découvert l’espéranto à l’âge de 17 ans et a passé sa vie à faire connaître la langue, c’était pour lui son activité professionnelle principale. Il a fondé le Centre national Espéranto-Office, il réalisa notamment des interviews de Georges Duhamel et Maurice Genevoix et il a reçu le soutien du ministre de l’Éducation nationale de l’époque, Jean Zay, pour pouvoir enseigner l’espéranto dans les écoles. Il a également fait de la radio pour pouvoir diffuser l’espéranto sur les ondes. Il fera une nouvelle édition du Petit Prince en 1984, un an avant de mourir à l’âge de 65 ans.

La dernière version du Petit Prince en espéranto date de 2018. Il s’agit d’une réimpression de la troisième édition, datant de 2010, dans laquelle quelques corrections ont été apportées au texte de l’édition précédente.

La précédente édition (2010) avait été l’occasion de revoir intégralement le texte traduit en 1961 par Pierre Delaire. François Lorrain avait passé 14 mois à réaliser le projet, un travail considérable. Comme il le dit lui-même, « traduire le Petit Prince, c’est comme traduire la Bible. C’est un chef-d’œuvre mondialement connu où chaque mot est important ». Le traducteur canadien, aidé d’un Français et d’un Croate, a revu chaque mot, chaque expression de l’auteur pour comprendre le sens qui se cache derrière ceux-ci et être le plus fidèle possible au texte d’origine.

Le résultat fut ensuite relu par une Française, un Anglais et un Australien. En tout, plus de 800 messages furent échangés pour arriver au résultat final.
Les illustrations ont également été revues par un graphiste professionnel afin d’atteindre un résultat optimum.

Dans la même rubrique :