français

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto-Aktiv’ n° 95 – novembre 2018

Bourgogne et Franche-Comté (21, 25, 39, 58, 70, 71, 89, 90)

 Contact régional : Manon PERNOT • Tél. 03 45 21 48 86 • esperanto21(chez)orange.fr

  • Salins-les-Bains (39) : Un voyageur au CDI - 16 octobre
    Les élèves du club espéranto et des classes de 2e4 et 1 de la cité scolaire Victor Considerant ont eu le plaisir de recevoir et d’échanger avec Olivier Buisson. Celui-ci, juste de retour de voyage, a raconté ses cinq mois passés à travers l’Europe avec sa compagne et sa fille de 7 ans. L’occasion de voir des paysages, de rencontrer des gens, de se poser des questions diverses (budget, réseaux d’hébergement chez l’habitant, différences de niveau de vie, le soleil de minuit et même l’enclave russe de Kaliningrad, reste de la Guerre froide...) Beaucoup de nos élèves aimeraient aussi voyager ;-) (Info : E. Desbrières)
Salins-les-Bains

France-Est (54, 55, 57, 67, 68, 88)

http://esperanto.france.est.free.fr
Contact régional : Edmond Ludwig • Tél. 03.89.77.52.56 • esperanto.eludwig(chez)orange.fr

  • Strasbourg (67) : Atelier Les langues et l’Europe, Journées d’Été EELV – 23-25 août 2018
    Organisé par la commission Espéranto-Langues de Europe Écologie Les Verts (EELV), cet atelier a regroupé une trentaine de personnes autour d’Istvan Ertl, Hongrois marié à une Française récemment décédée, père de 3 enfants, vivant au Luxembourg où il est traducteur à la Cour des comptes européenne.
    Dans son exposé, Ertl a parlé du rôle déclinant du français à la Cour des comptes européenne. D’année en année la dominance de l’anglais par rapport au français s’accentue. Puis il a raconté son parcours d’apprentissage des langues, marqué dès le début par l’espéranto puisqu’il renonce très tôt à une carrière de professeur de latin à l’université pour aller travailler à Rotterdam pour l’Association mondiale d’espéranto. Il pratique alors quotidiennement l’espéranto, se perfectionne en anglais, apprend le néerlandais et le français, grâce notamment à son épouse. Plus tard en tant que premier traducteur magyarophone à la Cour des comptes européenne, il a l’opportunité d’apprendre d’autres langues. Ce récit mettait en lumière le fait que la maîtrise des langues étrangères est généralement liée à des parcours individuels et familiaux. Dans la situation actuelle, l’apprentissage des langues étrangères accentue les inégalités sociales. Nombre de questions du débat qui a suivi tournaient autour de l’espéranto, mais aussi de l’enseignement des langues et notamment du latin. Il a été rappelé qu’avant même la fondation du Marché commun, la question d’une langue commune aux Européens avait été débattue dans le cadre du Conseil de l’Europe. Enfin les traductions effectuées par l’intelligence artificielle ont beaucoup progressé ces dernières années, et, selon Ertl, elles joueront un rôle important et remettront en cause nos représentations en la matière. En conclusion, ces questions linguistiques intéressant les militants d’EELV bien au-delà des membres de la commission Espéranto-langues, nous devons poursuivre notre travail avec d’autres commissions et d’autres partis Verts. (Info : Michael Leibman, resp. de la commission Esp-langues d’EELV) http://esperanto.eelv.fr/les-langues-et-leurope/

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Marion QUENUT • Tél. 06 87 64 75 84 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Toulouse (31) : Stand à la Journée Européenne des Langues – 26 et 30 septembre
    Comme les années précédentes, notre association Esperanto-Kultur-Centro a participé aux événements de cette journée, créée en 2001 par le Conseil de l’Europe dans le but de célébrer la diversité culturelle et linguistique en permettant à toutes et à tous de découvrir les différentes richesses culturelles et linguistiques de l’Europe. Outre notre présence au Café des Langues le mardi, nous avions un stand au Forum des associations le dimanche 30, où nous avons présenté des petits jeux ainsi que des diapositives expliquant le fonctionnement de la langue espéranto. Exposés sur notre stand, des livres de fiction en espéranto et des livres sur la langue sans oublier les prospectus de nos activités et prochains cours (Info : Manuela)
  • Toulouse (31) : Repas-tchatche et Distribution de diplômes – 5 octobre
    Ce repas-tchatche exceptionnel a vu une fréquentation de jeunes record : c’était l’occasion de remettre leur diplôme à trois des lauréats (Lilia et Olivia, les volontaires de l’an dernier, et Luce, que l’on voit sur la photo avec leur professeur Christophe), - les cinq canditats ont en effet réussi leur examen écrit en mai dernier. Étaient présents également la Roumaine Manuela, ancienne volontaire, les trois volontaires actuels (Alice, l’Indien Arvind et l’Écossais Sammy). Les autres jeunes étaient Michael Boris Mandirola, Italien de passage à Toulouse, et une étudiante dont c’était la première rencontre avec le mouvement. Avec les 7 personnes d’âge plus avancé, nous étions donc 16 ! (Info : J. M. Cash)
Volontaires anciens et nouveaux à Toulouse
Mes trois diplômés et leur prof
  • Toulouse (31) : Stand au Forum des Associations – samedi 6 oct
    Notre association était présente toute la journée sur la place du Capitole, pour y présenter nos activités. (Info : J. M. Cash)
Stand à la Journée Européenne des Langues, à Toulouse
  • Arrout (09) : Cours de week-end – 13 et 14 octobre
    Arrout semajnfino

    Samedi à 7 heures, les trois volontaires du service civique sont montés dans la camionnette avec Marion et Manuela pour aller à Arrout. Dans ce village de la montagne ariégeoise a lieu chaque trimestre un stage intensif d’espéranto. Le voyage dure 2 heures et le paysage est très joli. Quand nous sommes arrivés, nous avons participé à un jeu spécialement choisi pour faire connaissance avec les autres participants. Puis nous nous sommes répartis en deux groupes : l’un traduisait des textes en espéranto, l’autre suivait un cours d’espéranto où on ne parlait qu’en espéranto. Après une promenade dans la montagne, nous avons mangé un délicieux dîner, préparé par Manuela et ses aides, avant de nous retrouver pour converser autour de la cheminée. Le lendemain, les cours ont eu lieu dehors, et nous avons bien travaillé dans le calme du village, si calme qu’on se serait endormis facilement... (Info : Les volontaires du service civique).

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpo(chez)free.fr

  • Marseille(13) : Deux Russes au cours d’espéranto - mardi 2 octobre
    Visite de deux Russes d’Ekaterinbourg avec qui il a été possible de discuter du problème des retraites ou de la désindustrialisation près de Nijni Taguil. Pour un des "nouveaux" qui venait de terminer le cours en ligne d’Espéranto-France, c’était le premier contact avec des espérantophones étrangers. Comme il s’agit d’échanges, les Russes ont voulu savoir ce que signifiait être "anarchiste" aujourd’hui. Nous avons donc fait appel à l’équipe du CIRA qui nous accueille gratuitement dans ses locaux depuis de nombreuses années. (Info : R. Triolle)