Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Ils l’ont fait... dans leur région - Espéranto-France
français

Ils l’ont fait... dans leur région

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Baugé-en-Anjou (49) : Stage d’automne au château de Grésillon - du 27 octobre au 4 novembre
    Le stage d’automne a eu lieu pour la 6e fois, avec des participants de 4 pays. Le slovaque Stano Marček a dirigé un cours de conversation pour élèves avancés, tandis qu’Élisabeth Barbay faisait parler les ados grâce à différents jeux. L’événement a été une fête d’Halloween, à la sauce de Grésillon, avec une soupe végane à la citrouille et des chansons à la guitare, illuminée par des dizaines de lumières de bougies. (B. Schumann)
tage d'automne au château de Grésillon
  • Baugé-en-Anjou (49) : Stage Interkant’ et concert de 4 chorales – du 27 octobre au 4 novembre
    En même temps a eu lieu le stage de la chorale espérantiste Interkant’, sous la baguette de Zdravka Bojĉeva. Pour porter « l’espéranto sur la place publique », Interkant’ avait organisé un concert avec 3 autres chorales de la région. Le dimanche 29 novembre dans la grande salle René d’Anjou à Baugé-en-Anjou a eu lieu le concert avec au moins 200 spectateurs. Avant le concert de l’après-midi, nous avions invité une douzaine de choristes à découvrir l’espéranto et Grésillon. Interkant’ sera invité l’an prochain à participer à un de leurs concerts. (Info : B. Schumann).

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

www.francilio.org
Contact régional : Didier J., Didier L., ALeks, William • info(chez)esperanto.paris

  • Paris (75) : L’espéranto à la Conférence Générale de l’Unesco – 6 novembre
    Lors de la 39e Conférence Générale de l’UNESCO, qui a vu l’élection de la nouvelle directrice générale, Audrey Azoulay, l’espéranto est apparu en force : cinq représentants de l’Association Mondiale d’Espéranto (UEA), ONG en relations opérationnelles avec l’UNESCO depuis 1954, et cinq pour ILEI (Espéranto et enseignement), observateur depuis de nombreuses années. Ambassadeurs, ministres de l’Éducation ou autres délégués ont été approchés par nos représentants. Peut-être suite à la parution du Courrier de l’Unesco, édité aussi en espéranto grâce à une fondation chinoise, UEA a été invitée à intervenir en séance plénière, et c’est Rakoen Maertens, représentant de l’association des jeunes espérantistes (TEJO), qui a pris la parole le 6 novembre. D’autres contacts ont été pris pour l’organisation de la matinée du 11 décembre à Paris, qui a clôturé à l’UNESCO l’année Zamenhof. (Info R. Triolle).
  • Paris (75) : Stand au Salon de l’Éducation - du 17 au 19 novembre
    Pour la 3e fois, nous avions un stand au Salon de l’Éducation qui s’est tenu à Paris-Expo, Porte de Versailles.
    C’est une sorte de grande foire avec toutes sortes d’exposants, qui attire beaucoup de visiteurs, collégiens, lycéens, étudiants, enseignants... Le vendredi viennent des classes avec des jeunes un peu chahuteurs, le samedi et dimanche, des jeunes seuls ou en famille. Ce public en général ne connaît rien à l’espéranto, il faut expliquer que l’espéranto est une langue - qui n’est pas de l’espagnol - que l’on peut apprendre et utiliser pour des activités enrichissantes, bref, le b.a.-ba. Mais on trouve aussi des jeunes qui connaissent déjà et même deux qui avaient commencé l’apprentissage de la langue. On a distribué environ 5800 cartes et calendriers, 600 brochures Langue équitable, 100 Le Monde de l’Espéranto aux plus motivés et quelques documents divers. Nous avons aussi informé sur la séance Découverte de l’espéranto que JEFO organisait samedi 25 novembre (36 contacts ont été pris) et un peu sur la journée du 11 décembre à l’UNESCO. (Info : Didier Janot).
JPEG - 211.8 ko
  • Paris (75) : Fête de Zamenhof – samedi 9 décembre
    La traditionnelle Fête Zamenhof s’est déroulée rue Traversière à Paris 12e, dans la salle de spectacle de l’UAICF (Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots Français), organisée par l’Association Française des Cheminots Espérantistes en collaboration avec Espéranto-Paris-Île de France. Une quarantaine de personnes ont assisté à cette fête au programme varié. D’abord le groupe Ze Bumble Boys, orchestre de jazz qui anime régulièrement le cœur du Quartier Latin (Pascal à la guitare, Patrick à la contrebasse et Bernard à la clarinette). Plusieurs morceaux de La Nouvelle-Orléans, en particulier Sidney Bechet, ont rythmé le début du spectacle. Puis Françoise et Marc, avec leur improvisation de Salsa Bachata, nous ont fait voyager à Saint-Domingue et à Cuba. Après l’entracte, découverte de Brel en espéranto avec une douzaine de chansons interprétées par FaMo, artiste non-voyant bien connu dans les milieux espérantistes, accompagné de Pierre à la guitare et Bernard au soubassophone, tous les trois membres de la formation La Kompanoj. (Info : R. Coquisart).
JPEG - 336.9 ko
  • Paris (75) : Café espéranto au Social club – samedi 9 décembre
    Juste après la Fête Zamenhof, la Fédération Paris-Île-de-France a proposé un Café espéranto au bar Social Club, à 10 minutes à pied. Cela a permis une affluence record, entre 15 et 20 personnes, dans ce petit bar. Outre les habitués parisiens, ont participé deux des conférenciers de la cérémonie du lundi 11 à l’UNESCO : Chuck Smith et Guilherme Fians. Au menu, discussions, cocktails, bières, tapenade, houmous, assiettes de charcuteries. (Info Aleks K.).
  • Paris (75) : Examen de l’Institut Français d’Espéranto - sam 9 et dim 10 décembre
    Examen du troisième degré de l’Institut Français d’Espéranto : seuls trois candidats ont eu le courage d’affronter les épreuves écrites et orales du tronc commun : version, thème, rédaction sur un des quatre livres du programme à l’écrit ; traduction immédiate de 10 phrases, interrogations orale sur les méthodes d’enseignement, l’histoire du mouvement et une des oeuvres du programme . Le jury était constitué de Vinko Markov, Anne Jausion et Renée Triolle. (Info R. Triolle)
  • Paris (75) : Point culminant de l’année Zamenhof à l’UNESCO - 11 décembre
  • L’Année Zamenhof s’est clôturée au siège de l’UNESCO en présence de plus de 200 invités (ONG, fonctionnaires de l’UNESCO, espérantistes, descendants de Zamenhof). C’est grâce à la ténacité de la Délégation de Pologne et Son Excellence Krystyna Zurek, mais aussi le soutien logistique et financier d’Espéranto-France et sa fédération francilienne, ainsi que la participation des associations UEA et SAT, que la cérémonie a pu se tenir à l’Unesco, salle II. Le thème de la réunion, Mondialisation, Internet et Courrier de l’UNESCO fut illustré par six intervenants – 3 en français et 3 en espéranto – , avec traduction simultanée en français, anglais et espéranto. L’édition du Courrier de l’Unesco en espéranto, à côté des sept langues actuelles – français, anglais, arabe, chinois, espagnol, portugais et russe -, par l’organisation chinoise La Centro Ora Ponto, à l’initiative de Huang Yinbao (Trezoro) a été officialisée par un contrat avec le rédacteur en chef Mme Jasmina Ŝipova. Une exposition d’affiches et de livres était en outre à disposition du public. (Info : R. Triolle)

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Marion QUENUT • Tél. 06 87 64 75 84 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Verniolle (09) : Plantation d’un chêne - 19 novembre
    Il s’agissait, dans le cadre de FESTISOL, de planter le Chêne vert de l’espéranto dans le parc dédié, en cette année du centenaire de la mort du Dr L.L. Zamenhof, initiateur de la Langue Internationale Espéranto. Le Président du CEEA Georges Comte a offert au Maire Mme Numen Muñoz un exemplaire de la biographie du Dr Zamenhof, L’Homme qui a défié Babel, de R. Centassi et H. Masson. (Info : Jorgos)
  • Arrout (09) : Week-end studieux - 11 et 12 novembre
    Le traditionnel stage d’automne, dans un très joli village d’Ariège, était pour moi une première expérience intéressante, où l’on se trouve dans une situation d’immersion, permettant de pratiquer la langue de manière plus naturelle. Deux niveaux étaient proposés : un cours intermédiaire organisé par Marion et un cours avancé dirigé par Nico. Je faisais partie du cours de deuxième niveau, et cette fois-ci le thème était la laboro, (le travail). Ainsi, nous avons acquis un tout nouveau vocabulaire, autour d’une grammaire plus riche. Tout cela en s’amusant, puisque samedi étaient proposés des jeux de rôles, jeux de société, etc. Tandis que dimanche, nous nous sommes concentrés sur l’imaginaire en discutant sur quel serait notre travail rêvé. Nous avons aussi fait de belles balades en profitant d’un paysage montagneux, discuté de tout et de rien autour d’une table conviviale. Un week-end à refaire ! (Info : Lilia, Vonlontaire du Service Civique à Toulouse).
JPEG - 114.4 ko

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpo(chez)free.fr

  • La Ciotat (13) : Club d’espéranto au lycée – mardi 14 novembre
    Un Club d’espéranto s’est ouvert ce 14 novembre au lycée Lumière de La Ciotat. Treize élèves de 2de, 1ère et terminale y participaient. L’un d’eux a déclaré à la fin de la séance qu’il avait plus appris d’espéranto en une heure que d’anglais en 3 mois ! On doit cette ouverture à la documentaliste, qui, très intéressée par la langue, a demandé au Conseil du lycée, dont elle est membre, l’autorisation d’ouvrir le club et a acheté les livres conseillés.
    Au cours des prochaines séances sera présentée la possibilité d’un « Bac blanc ». (Info R. Triolle).
  • Marseille (13) : Conférence de Chuck Smith – 7 décembre
    Chuck Smith, polyglotte et pionnier au sein des communautés espérantistes, en particulier grâce à ses actions sur l’internet, a donné à l’Équitable Café, une conférence exceptionnelle en espéranto intitulée Les moyens de communication modernes au service de l’apprentissage des langues. Chuck Smith résume ses actions par trois mots-clés : Vikipedio, Duolingo, Amikumu. Prenant comme point de départ le centenaire de la mort de L.L. Zamenhof, il a comparé les moyens de communication et d’enseignement des langues entre 1917 et aujourd’hui. On peut dire que nous sommes dans une bien meilleure situation que nos ancêtres aujourd’hui pour apprendre les langues, avec tant de moyens modernes à notre disposition ! La conférence, traduite en français par nos soins, a été suivie par un public attentif d’une vingtaine de personnes et a lancé un débat avec de nombreuses questions sur l’espéranto. On peut voir la conférence en video sur le site d’Espéranto-Marseille : https://tinyurl.com/ybe3n7dw (Info : Thierry Spanjaard)
  • Le Beausset (83) : Stage d’automne - 18 et 19 novembre
    Le traditionnel stage d’automne d’Espéranto-Provence a accueilli une vingtaine de personnes. Quelques apprenants ont suivi le cours de pratique de base, animé par Maria-Rosa Vilain, d’autres ont oscillé entre le cours de Pascal Vilain, consacré à une meilleure pratique de la langue, et l’atelier L’homme et l’univers sous la direction de Patrick Lagrange. Le thème de la soirée était 100 ans après la Révolution d’Octobre, que reste-t-il de l’URSS ? pendant laquelle Renée Triolle a parlé du Caucase (Géorgie et Arménie), Thierry Spanjaard des républiques d’Asie Centrale (Ouzbékistan, Kirghizie et Kazakhstan) et Alain Rémy de l’Ukraine et la Russie, que chacun avait visitées cet été. L’intendance et les repas étaient assurés par Pierre Oliva. Le journal Var Matin a publié un article avec photo. (Info R. Triolle).
  • Le Beausset (83) : Solidarité – 19 novembre
    Les espérantistes ont du cœur et l’ont prouvé une fois de plus. Renée Triolle étant à la recherche de 22 000 euros pour l’opération d’Hadil, la nièce de son neveu, atteinte du spina bifida. Pierre Oliva a eu l’idée de demander à ses amis de l’atelier de peinture de donner une toile. Ainsi 19 tableaux ont été exposés lors du stage d’automne, vendus ou gagnés par les participants. 550 euros ont été récoltés qui iront grossir la cagnotte.