français

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto Aktiv n° 37 – juin 2013

Depuis 2008, le Conseil de l’Europe reconnaît l’espéranto comme langue vivante. Cette reconnaissance a permis au centre d’examen hongrois ITK de délivrer des attestations de niveau en espéranto conformes aux normes décrites dans le Cadre Européen Commun pour les Langues (CECL). Si les débouchés immédiats de cette reconnaissance sont aujourd’hui très limités, c’est un atout majeur pour une meilleure reconnaissance de la langue par les institutions et les centres universitaires. Sept villes françaises ont participé à la session mondiale d’examen du 8 juin. En voici trois ci-dessous, ainsi que beaucoup d’autres initiatives.

Aquitaine (24–33-40-47-64)

Contact régional : Claude LABETAA • Tél.05 53 54 49 71 • labetaa.claude(chez)wanadoo.fr

  • Artigues près Bordeaux (33) : Congrès International des Cheminots espérantistes et d’Espéranto-France – 4 - 11 mai
    Ce congrès a réuni 260 personnes de 19 pays différents. C’est la première fois que Espéranto-France tenait son congrès en commun avec celui de la Fédération Internationale des Cheminots Espérantistes, et le résultat a été très apprécié des participants. Le grand avantage était une ambiance vraiment internationale et un programme culturel plus riche. Pendant l’inauguration, M. Jean-Marie Darmian, vice-président du Conseil Départemental, a fait une allocution très intéressante, et a ensuite laissé un rapport enthousiaste sur son blog www.jeanmariedarmian.fr. Le thème du congrès, Le rôle du chemin de fer dans le développement du monde moderne, a permis d’entendre des conférences de Andrej Grigorjev (Sibérie), Stefan MacGill (Hongrie/Nouvelle Zélande), et quelques autres. Sur d’autres sujets, Daniel Moirand, traducteur des Mille et une nuits en espéranto, Veronika Poor, (radio Muzaiko), et Quentin Weber-Seban, le nouveau volontaire de TEJO, qui a présenté le mouvement des Jeunes. Côté spectacles, on a pu voir et entendre La Kompanoj, Maragane (chants occitans), Kajto, et le Choeur Interrégional Interkant’, avec son spectacle Autour de Carmen. Bien entendu, les excursions dans le pays bordelais et le bassin d’Arcachon n’ont pas manqué. (Info : C. Nourmont)

Bretagne (22, 29, 35, 56)

http://esperanto.bretonio.free.fr
Contact régional : Xavier GODIVIER • Tél. 02 99 22 99 07 • zav(chez)esperanto-panorama.net

  • Saint-Brieuc (22) : Veronika Poor au Lycée Ernest Renan – 21 mai
    Nous avons accueilli la jeune Hongroise Veronika Poor dans le cadre de sa tournée de conférence en Bretagne. Le 20, elle a rencontré et échangé avec 13 espérantistes, et mardi 21, une quinzaine de lycéens sont venus à la rencontre organisée par le lycée Ernest Renan et ont été fort intéressés. Plusieurs ont voulu s’inscrire pour la prochaine période de cours d’espéranto. Le soir même, une rencontre a eu lieu avec Veronika au Centre de formation d’apprentis de Plérins, à laquelle ont participé 45 apprentis. Articles dans Ouest France et Le Télégramme. (Info : Laurent Peuch)

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • La Roche sur Yon (85) : Session internationale d’examen – 8 juin
    À l’initiative de l’association Espéranto-Vendée, une session écrite s’est déroulée au Lycée De Lattre de Tassigny à la Roche-sur-Yon, à laquelle ont participé 13 candidats répartis sur les 3 niveaux (3 au niveau B1, 6 au niveau B2 et 4 au niveau C1). Notre ville a ainsi participé à la session internationale d’examen d’espéranto selon le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues (CECRL), qui s’est déroulée simultanément dans 24 villes à travers le monde, le samedi 8 juin 2013. L’an passé, Espéranto-Vendée avait présenté 11 candidats qui ont tous été diplômés. (Info : H. Masson)

  • Angers (49) : Conférence La vie en Sibérie de nos jours – 22 mai
    Dans le cadre de sa tournée de conférences organisée par Espéranto-France, Andrei Grigoriev, journaliste de Sibérie, était à Angers du 21 au 23 mai. Il a découvert notre ville, et notamment son château qui, semble-t-il, au vu des nombreuses photos qu’il a faites, n’a pas d’équivalent dans sa lointaine Sibérie ! Le 22 mai, au Centre Jean Vilar, il a présenté quelques aspects de la vie des travailleurs en Sibérie, devant une vingtaine de personnes. La traduction était assurée par Jeanik Marolleau, vice-président du Centre Culturel Angevin d’Espéranto. (Info : Laurent Vignaud)

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Jeanne-Marie CASH • Tél. 05 61 25 55 77 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Arrout (09) : Stage de langue – 1er et 2 juin
    Trois fois par an, un week-end de stage a lieu dans ce très joli village de montagne à 10 km de St-Girons, dans le gîte La Maraude d’Évelyne et Jean-Pierre. Les stagiaires – cette fois 23 - sont répartis en trois groupes de niveaux, où des professeurs proposent des exercices pour faire progresser les débutants, les avancés ou les pratiquants : c’est la première méthode de travail. L’ambiance est tellement agréable qu’il est difficile de la décrire sans user de superlatifs ! Les pauses sont agrémentéEs de chants ou de musique et durant les repas, on peut encore parler en espéranto... Cela constitue une autre méthode de travail, très profitable. (Info : Alain Casiez).
  • (81 - Tarn) : Nouvelle tournée du spectacle Saluton – 20 mai au 30 juin
    Spectacle de cirque traditionnel en plein air pour tous publics : numéros équestres et numéros aériens sous un portique arrimé au sol, fanfare de poche et acrobaties se relaient sur un rond de piste entouré de petits gradins en bois…
    Malgré la pratique de l’espéranto, langue universelle se jouant des frontières et des préjugés, quelques incompréhensions demeurent et font le sel du spectacle…
    Les dates de représentation de la tournée on y reTarn ! 2013, du lun 20 mai à Graulhet (Biocybèle) au dimanche 30 juin à Saint-Gaudens. (Info : Muriel Garin, www.pistilcircus.com )
  • Decazeville (12) : Présentation de l’espéranto en cours moyen – mai 2013
    L’association Mescladis, qui s’occupe entre autre de la Fête des langues locale, organise des présentations de diverses langues dans les écoles primaires. C’est dans ce cadre que j’ai présenté l’espéranto dans trois classes en septembre 2012 (à Decazeville et à Viviez) et dans trois autres en mai 2013 (à Cransac et à Decazeville). Ces présentations, d’une durée d’une heure et demie, consistaient en des exercices simples illustrant la grammaire de la langue. Dans les six classes (cours moyen), les élèves ont été très intéressés et ont participé avec enthousiasme. (Info : A. Andrieu).
  • Toulouse (31) : Examens mondiaux d’espéranto – 8 et 21 juin
    Pour la deuxième fois, la session mondiale d’examen s’est déroulée le 8 juin dernier dans plusieurs pays. À Toulouse, sept candidats ont passé les épreuves écrites et passeront l’épreuve orale le 21 juin, grâce à un système de visioconférence. En 2012, notre association avait déjà participé à la première journée mondiale d’examen. Nouveauté de cette année : les examens ont été parrainés par monsieur Patrice Bouyssières, vice-président de l’université Toulouse-le-Mirail, qui est venu apporter les enveloppes scellées contenant les sujets d’examens et les ouvrir devant les candidats à 9 heures précises. (Info : Ch. Chazarein)

Nord-Pas-de-Calais et Picardie (02, 08, 51, 59, 60, 62, 80)

www.esperanto-nord.org
Contact régional : Xavier DEWIDEHEM • Tél. 06 67 71 24 09 • xdewidehem(chez)esperanto-nord.org

  • Halluin (59) : Concert de Guillaume Armide – 14 avril
    C’est à Halluin, situé près de la frontière belge et au cœur de l’Eurorégion, que la Fédération Nord organisait son Congrès Annuel. Dans ce cadre a eu lieu, après un vin d’honneur et en présence du maire de la ville, le superbe concert de Guillaume Armide, Y a t’ il une langue pour sauver la Planète ? LES CINQ BONS SENS de L’ESPERANTO. Le public - une quarantaine de personnes, dont une dizaine de non-espérantistes - a ovationné l’artiste, et un débat a eu lieu à la fin du spectacle.
    Bravo à Guillaume pour la qualité du spectacle. (Info : Michel Dechy)
  • Beuvrages (59) : inauguration d’une rue Zamenhof – samedi 20 avril
    Cette rue a été inaugurée grâce au travail de Jean Dietrich.
  • Arras (62) : Session mondiale d’examen d’espéranto – 8 juin
    Organisée à Arras par Arlette Plutniak et son équipe, avec 17 candidats.

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 04 89 60 61 93 • nlpo(chez)free.fr

  • Manosque (04) : Présentation au Lycée international – 23 mai
    EKEM-04-Espéranto a présenté l’espéranto dans l’amphithéâtre de l’École Internationale de Manosque devant une quarantaine d’élèves trilingues de niveau Bac. Il y avait aussi dans l’auditoire le directeur-adjoint, la documentaliste et quelques professeurs. Cette école est mondialement connue car elle accueille aussi les enfants des techniciens de 30 nationalités venus pour le programme ITER dans la région de Cadarache, proche de Manosque. La quarantaine de présents étaient tous volontaires et attentifs. Notre ami Patrick avait préparé la conférence avec un support de vidéo-projection.
    Nous avons eu le plaisir d’entendre une professeur de chinois dont la mère est espérantiste, intervenir très favorablement pour l’espéranto. Les questions posées par les élèves étaient très intelligentes et nous aurions continué longtemps si le temps imparti avait été plus long. Promesse a été faite de nous revoir à la rentrée. (Info : J. Grammatico).

Rhône-Alpes (01, 07, 26, 38, 42, 69, 73, 74)

http://rodanalpa.federacio.free.fr/
Contact régional : Philippe Pellicier • Tél. 06 35 25 67 86 • philippe.pellicier(chez)laposte.net

  • Saint-Martin d’Hères (38) : Déambulation d’associations – dimanche 5 mai
    Ce dimanche-là, les associations de la ville étaient invitées à déambuler à travers les rues de la ville, puis se présenter sur un podium. Les membres d’ Espéranto38, soutenus par ceux d’ Espéranto-Grenoble, avaient répondu présents. En fin de journée, ils purent présenter l’espéranto sur le podium.
    La chance de ce groupe était d’être international : une Polonaise, une Espagnole, un Bulgare, un Malien, un Russe et un Français s’exprimèrent chacun dans sa langue sans se comprendre, afin d’introduire l’intérêt de l’espéranto. Puis à l’aide de panneaux, ils ont fait participer le public pour construire des mots en espéranto. (Info : Nicolay.Dimitrov)