français

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto-Aktiv n° 107 - décembre 2019

Aquitaine (24, 33, 40, 47, 64)

Contact régional : Claude LABETAA • Tél.05 53 54 49 71 • labetaa.claude(chez)wanadoo.fr

  • Périgueux (24) : Yves Nevelsteen en Périgord – 6 au 8 novembre
    Dans le cadre de sa tournée de conférences organisée par Espéranto-France, le séjour de Yves fut bref, mais intense. Moins d’une heure après son arrivée à la gare de Périgueux, Yves animait un cours d’espéranto pour adultes, puis il dîna au restaurant en compagnie d’une dizaine de membres de notre groupe.
    Yves Nevelsteen à Périgueux

    Le lendemain, il rencontra à 13 heures les 6 participants (4 élèves et 2 parents) de l’atelier d’espéranto du lycée Bertran de Born. Après la visite de Lascaux IV l’après-midi, il anima dans la soirée, devant une vingtaine de membres du GEP, une conférence sur la question des langues en Belgique. Tous apprécièrent la clarté de son exposé, agrémenté de quelques traits d’humour, et son engagement pour la langue internationale. Le lendemain, il reprenait déjà le train pour la Vendée. (Info : C. Labetaa)

Bretagne (22, 29, 35, 56)

http://esperanto.bretonio.free.fr

Contact régional : Xavier GODIVIER • Tél. 02 99 22 99 07 • zav(chez)esperanto-panorama.net

  • Rennes-Montfort (35) : Conférence d’Yves Nevelsteen – lundi 11 novembre
    Nous avons été très heureux de le recevoir et avons beaucoup échangé à la maison, principalement sur nos collections respectives (revues, timbres, etc.) et ses compilations de revues, de manuels d’apprentissage et de dictionnaires en ligne, pour lesquelles il a édité des livrets. Après la visite de notre petite ville de Montfort, nous avons marché dans les quartiers anciens de Rennes, avant de nous diriger vers la Maison Internationale pour la conférence d’Yves, Comment vivre avec trois langues officielles. Pendant plus de deux heures, le public – une dizaine d’espérantophones – a écouté et posé de nombreuses questions sur les lois linguistiques et la politique flamande qui divisent de plus en plus la Flandre et la Wallonie. Après la présentation de ses livrets sur les documents espéranto en ligne, les participants ont prolongé la discussion par un buffet. (Info : Josette Ducloyer)

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Baugé en Anjou (49) : Semaine de vacances à Grésillon – 26 octobre au 3 novembre
    C’était la 8e semaine de vacances pour les enfants et leurs familles avec cours d’espéranto et activités variées. Riche programme pour tous. La chorale Interkant, connue dans le monde de l’espéranto, était également présente pendant 3 jours. Plus de 70 personnes dont 10 étrangers de 5 pays, 7 enfants, 25 choristes et 35 élèves sans oublier la dizaine de bénévoles pour aider au bon fonctionnement. Imaginez l’ambiance dans la salle à manger… Les cours d’espéranto étaient dispensés par Anna Löwenstein (Angleterre), littérature, rédaction et grammaire (B2-C1) et Murat Özdizdar (Turquie), nouvelle méthode (B1-B2). Conférences et activités avaient lieu chaque jour : Murat présenta La Turquie aujourd’hui et Mes voyages en Espéranto, Petra Les îles Canaries, Fransoazo Fable sur l’amour racontée au son du violon et Quiz géographique au son d’un violon pour reconnaître des musiques populaires du monde, Isabelle et d’autres Fables d’Halloween en espéranto et en français et bien d’autres encore. Plusieurs promenades ont été organisées vers la ville de Baugé pour visiter le Château du Roi René et l’ancienne pharmacie. Et n’oublions pas le concert public de 3 chorales à Baugé à laquelle participa entre autres la chorale Interkant sous la direction de Zdravka Bojĉeva. Des jours inoubliables ! (Info : Raymonde Coquisart)
Les participants au stage Autune 2019 à Grésillon,
  • Angers (49) : Conférence publique de Claude Rouget - 25 novembre
    Il nous a fait rêver ! Claude Rouget, né en France et désormais citoyen de Norvège (il y vit depuis 30 ans), a fait rêver le public présent à sa conférence sur la Norvège, au Petit-Mathurin. Loin des habituels clichés sur le soleil de minuit, les fjords et les élevages de saumons, il a captivé l’auditoire par des thèmes aussi différents que la corruption (quasi inexistante en Norvège), le système éducatif, les habitudes écolos (ou non !) des habitants, etc. Connaissant bien les 2 pays, il a pu montrer les différences majeures entre les 2 sociétés et parler d’aspects de la Norvège bien différents de la France : le respect des lois, des syndicats forts et peu de grèves, pratiquement pas de SDF, une égalité hommes-femmes beaucoup plus forte qu’en France, etc. Des choses tellement évidentes qu’on se demande pourquoi on ne les trouve pas encore en France ! (Info : Laurent Vignaud)
Conférence de Claude Rouget, à Angers, le 25 novembre 2019
  • La Roche sur Yon (85) : Yves Nevelsteen passionne ses auditeurs – samedi 9 novembre
    Traducteur de programmes informatiques, rédacteur de dictionnaires, auteur de manuels, éditeur indépendant parlant le néerlandais, l’anglais, l’allemand et le français en plus de l’espéranto, Yves Nevelsteen, dans le cadre d’une tournée de conférences organisée par Espéranto-France, s’est arrêté à La Roche-sur-Yon. Il a animé un cours le matin et a donné une conférence l’après-midi, avec projection numérique sur grand écran.
    Porté sur la recherche et l’échange d’idées, il a initié en 2006 le projet Komputeko (EO, FR, EN), compilation multilingue de termes informatiques actuellement en six langues : espéranto, anglais, néerlandais, allemand, français et espagnol. Il a contribué à Vikipedio (la version espéranto de Wikipedia) et il continue de contribuer de diverses façons par l’approvisionnement en manuels, par le développement de logiciels ou la préparation d’interfaces en espéranto. Il en est résulté des interfaces en espéranto pour : Facebook, Drupal, Telegram, LibreOffice, Eventa Servo, Amikumu, etc. (Info : H. Masson)

France-Est (54, 55, 57, 67, 68, 88)

http://esperanto.france.est.free.fr

Contact régional : Edmond Ludwig • Tél. 03.89.77.52.56 • esperanto.eludwig(chez)orange.fr

  • Nilvange (57) : Conférence d’Yves Nevelsteen – 15 novembre
    Organisée par le Forum des Citoyens de Nilvange et Espéranto-Thionville, la conférence Vivre dans un pays avec trois langues officielles a eu lieu au Café Culturel Le Gueulard. Nous étions une vingtaine dans l’assistance, espérantistes et non espérantistes.
    Yves se présente ainsi : « J’habite au nord de la Belgique, à la frontière avec la Hollande. » Autrefois, diverses langues, patois et dialectes étaient parlés en Belgique : prussien, français, roman et luxembourgeois. La frontière entre Flandre et Wallonie a beaucoup changé avec le temps. Bruxelles est une particularité qui se trouve en terre flamande, mais où 80 % de la population parle français. En 1815 au Congrès de Vienne un nouveau pays, la Hollande, est créé. Situation actuelle : au nord, néerlandais et flamand ; au sud, la Wallonie ; à l’est, les communes où l’allemand est officiel. Yves, conférencier érudit, a pu répondre à de nombreuses questions. (Info : Bruno Henry)
Conférence d'Yves Nevelsteen à Nilvange
  • Strasbourg (67) : Conférence d’Yves Nevelsteen - lundi 18 novembre
    Le thème choisi par Espéranto-Strasbourg était Oftaj eraroj kaj novaj vortoj en Esperanto (Les erreurs fréquentes et les mots nouveaux en espéranto), donc un thème pour exclusivement espérantistes. Le sujet était intéressant puisque 19 espérantistes alsaciens sont venus assister à la conférence. Yves, grâce à son expérience de traducteur, spécialement dans le domaine de l’informatique, a su captiver son auditoire en présentant de nombreux exemples d’erreurs et de difficultés de traduction.
    L’espéranto est une langue très précise, souvent beaucoup plus que le français ou l’anglais. Il faut toujours utiliser le mot juste. Quand l’anglais nous apporte un mot nouveau, comment le traduire en espéranto ? Il faut surtout utiliser le vocabulaire existant, affixe, suffixe, pour traduire l’idée, sans se laisser entraîner par la facilité de créer un néologisme. Pendant une heure, Yves nous a donc montré comment on peut aussi traduire des notices de logiciels informatiques. Nous avons aussi assisté à un "miracle de l’espéranto" : deux jeunes débutants, après moins de 10 heures d’étude de la langue, ont suivi la conférence sans presque avoir besoin de traduction en français ! (Info : Bernard P.)

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

https://esperanto.paris/

Contact régional : Marianne • marianne.pierquin(chez)laposte.net • Laure • melprocuste-esperanto(chez)laposte.net • info(chez)esperanto.paris

  • Paris (75) : 40e Conférence générale de l’UNESCO - 12 au 27 novembre

UEA (Association Universelle d’Espéranto) est en relation de consultation avec l’UNESCO depuis 1954 et est l’une des organisations non gouvernementales les plus actives. C’est ainsi qu’elle a pu, pour la deuxième année consécutive, s’adresser en séance plénière aux ministres et ambassadeurs (voir : https://www.facebook.com/ngounesco.org). ILEI (asso des enseignants) a pu envoyer des observateurs. Distribution de documents dans les langues officielles, à la surprise de nombreux délégués, contacts avec les délégations, échanges font partie du lobbying, alors que, malgré l’absence des États-Unis, l’anglais était omniprésent ! Seuls les lusophones (Portugal, Brésil, Angola et Timor oriental) ont profité du droit à s’exprimer dans sa langue, ainsi que l’Inde. Si tous comprennent (notamment les scientifiques ou chercheurs) qu’ils doivent passer leurs nuits à apprendre l’anglais pour publier alors que les anglophones peuvent se consacrer uniquement à leurs recherches, beaucoup sont résignés. On a discuté d’un instrument fondamental, "Science ouverte", pour ne laisser personne de côté (comprendre : les femmes et les handicapés), mais pas un mot sur les "handicapés du langage", tous ceux qui n’ont pas le droit d’utiliser leur langue maternelle, alors que se termine l’Année Internationale des Langues Autochtones. (Info : Renée Triolle)

  • Paris (75) : une espérantiste centenaire honorée - 8 novembre

Une cérémonie en l’honneur de madame Andrée Houlgatte, espérantiste centenaire, organisée par l’équipe municipale, a eu lieu à la Mairie du 13e arrondissement. De nombreux espérantistes étaient venus l’applaudir. (Info : Laure P.)

Cérémonie en l'honneur d'Andrée Houlgatte, à la mairie du 13e ar.

Normandie (14, 27, 50, 61, 76)

Contact régional : Yves Nicolas • Tél. 02 31 95 11 81 • ivnicolas(chez)sfr.fr

  • Hérouville-Saint-Clair (14) : Conférence publique – 13 et 14 novembre
    Yves Nevelsteen, en pleine forme, est intervenu en français pendant la réunion publique organisée par Hérouville-Espéranto. De langue flamande, il maîtrise parfaitement le français et les thèmes de ses interventions. Celui qu’il nous a présenté était passionnant : Vivre dans un pays avec trois langues officielles : la Belgique. Le sujet, linguistique, mais aussi historique et politique, était inconnu pour la majeure partie des personnes présentes. Nous avons beaucoup appris. Comme a dit l’un d’entre nous : « Désormais, nous verrons la Belgique autrement ». Les échanges étaient passionnants, d’autant que deux membres de notre club sont belge wallonne et néerlandaise. Yves est un conférencier talentueux, attentif à son public et qui a envie de transmettre sa passion pour l’espéranto pour lequel il crée des outils, notamment informatiques, très performants et à la portée de tous. (Info : Yves Nicolas)

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

https://esperanto-provence.org/

Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpolecamp(chez)gmail.com •

  • Le Beausset (83) : Stage culturel - 30 novembre au 1er décembre

Espéranto-Provence a organisé son stage culturel dans des conditions idéales grâce à l’investissement de Pierre Oliva, notre cuisinier en chef qui prend même en compte les régimes spéciaux ! S’il y avait moins de participants, un sur cinq participait pour la première fois, soit au cours pour débutants, avec Maria-Rosa, soit au cours pour libérer la parole avec Pascal, soit au cours avec Renée pour discuter des langues autochtones (thème mondial porté par l’UNESCO). La soirée répondait à la question Est-ce que l’espéranto existe encore ?, avec quelques-uns des sites dédiés à l’espéranto (cours, informations, radios, événements, dictionnaires spécialisés, stages, etc.), 64 écrans préparés par Thierry Spaanjard et Pascal Vilain. Une trentaine de livres d’occasion ont été vendus. (Info : R. Triolle)