français
Le siège d'Espéranto-France est temporairement fermé depuis le 16 mars 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Nia Pariza sidejo restos fermata ekde lundo 16a de marto. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Ne telefonalvoku, sed vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.

Découverte

L’espéranto à l’école

Lettre numéro 27 – juillet-août 2012

La période des vacances d’été est le moment idéal pour faire le point sur... l’enseignement de l’espéranto en milieu scolaire. Si, bien sûr, il n’est pas encore possible en France d’apprendre l’espéranto à l’école (du moins dans le cadre du programme officiel), les choses sont bien différentes dans d’autres pays. Faisons un petit tour d’horizon de ce qui se fait dans les autres pays, comme en Grande-Bretagne, en Hongrie et au Brésil.

Springboard to language : un tremplin pour les langues

La libéralisation du système éducatif anglais donne à chaque école une plus grande autonomie dans différents domaines, c’est ainsi que l’enseignement des langues étrangères est laissé au bon vouloir des différents établissements. Springboard to languages (tremplin pour les langues) est une solution clé en main qui propose d’enseigner l’espéranto avec une formation pour les enseignants et des fiches de matériel pédagogique pour les élèves. L’association britannique d’espéranto met d’ailleurs à disposition un site internet avec un grand nombre de documents, cours, fiches pédagogiques, vidéos, etc.

Tim Morley, qui est à l’initiative de ce projet, présente dans une courte conférence le projet où il explique que les enfants peuvent dépasser, grâce à l’espéranto, le fastidieux apprentissage des règles de grammaire pour se concentrer sur la création de phrases et sur l’utilisation concrète de la langue. Il compare l’espéranto à la flûte à bec : quiconque souhaite apprendre à jouer d’un instrument de musique tel que le basson ne commencera pas à apprendre avec cet instrument, mais apprendra avec un instrument plus facile à maîtriser à savoir la flûte à bec. De la même façon, pour apprendre d’autres langues, commencer l’apprentissage de l’espéranto est souvent un bon choix.

Nous connaissons tous ce principe. Cela s’appelle « la propédeutique ».
Tim Morley nous explique également que les enseignants peuvent
apprendre la langue au fur et à mesure qu’ils l’enseignent et les
enfants apprennent parfois plus vite que leurs instituteurs.

Hongrie : le plus ancien exemple

La Hongrie est sans doute le plus ancien exemple de reconnaissance de l’espéranto. Non seulement la langue peut être enseignée à l’école primaire dans les horaires habituels des cours, mais l’espéranto peut également être choisi comme option au baccalauréat hongrois ou comme langue étrangère pour recevoir un diplôme universitaire.

On peut voir dans les statistiques qu’il y a plus de 5000 élèves tous les ans qui choisissent l’espéranto et 2000 d’entre eux réussissent l’examen (ce qui est un très bon taux par rapport aux autres langues).

Le Brésil : une loi en cours

Le Brésil est en train d’officialiser l’enseignement de l’espéranto dans les écoles. Le sénat (la chambre haute) a déjà validé une loi qui permet un enseignement optionnel, mais officiel, de la langue. Le texte de loi se trouve actuellement dans les mains d’une commission spécialisée dans l’éducation à la chambre des députés (chambre basse). L’association brésilienne d’espéranto a fait un long travail de pédagogie envers ses élus pour leur montrer les bienfaits de la langue, mais également les avantages d’un point de vue financier. Espérons que la loi soit bientôt promulguée.

Conclusion

Alors, à regarder ce qui se fait ailleurs, on aurait tendance à croire que la France a du retard, mais les choses ne sont pas si simples. Notre système éducatif est très centralisé et pour autoriser des cours officiels dans les écoles primaires, il faudrait une décision du ministère de l’Éducation nationale.

En revanche, dans les universités, les choses sont différentes, et l’espéranto a déjà été présent dans les universités de Clermont-Ferrand, Strasbourg, Orsay, Nice et Aix-en-Provence et permettait l’attribution d’unités de valeur. Et il est fréquent que des espérantistes enseignent l’espéranto dans les écoles, collèges, lycées au sein des activités extra-scolaires. Mais la meilleure façon de donner accès à chaque élève à la possibilité d’apprendre l’espéranto est encore de signer la pétition pour l’espéranto au bac.