français

Esperanto-Aktiv n° 81 - juillet-août 2017

La lettre au format PDF, prête à être imprimée :
PDF - 275.8 ko

Pour la confection de ce numéro, merci à : Sylvain Barrier, Susanna Beglaryan, Jeanne-Marie Cash, Raymonde Coquisart, ALeks Kadar, Claude Nourmont, Emmanuelle Richard, Axel Rousseau et à tous ceux qui ont apporté leur pierre à l’édifice par leurs contributions.

Apprendre rapidement le vocabulaire en espéranto

Apprendre les règles de grammaire de l’espéranto est un processus relativement simple et rapide. Néanmoins, le nombre de racines peut être très important comme on peut le constater dans le Reta Vortaro ou le Plena Ilustrita Vortaro. Lire et relire des listes de mots pour les apprendre est sans doute la solution la plus mauvaise et la plus inefficace pour mémoriser les mots. Heureusement, il existe des méthodes très efficaces que nous allons vous révéler dans cet article.

Ils l’ont fait... dans leur région

Ce mois-ci, nous avons vu des événements très variés, que ce soit des stages d’espéranto, des fêtes de fin d’années pour les élèves à Paris ou à Bordeaux, mais aussi la participation de l’espéranto lors du Festival Geek Faëries regroupant les amateurs de nouvelles technologies et des passe-temps décalés. Espérons que cette participation se renouvelle lors des prochaines années !

Calendrier

Les grandes vacances, les voyages à l’autre bout du monde ou simplement au bout de la rue, toutes les occasions sont bonnes pour pratiquer l’espéranto.

« Amo inter ruinoj », Trevor Steele

Quoi ? Tu vas en URSS ? Tu es fou ou quoi, Travis ?
Nous sommes à la fin des années 1980 et un jeune journaliste australien que sa femme vient de quitter décide d’aller à Kiev faire la connaissance de sa correspondante avec laquelle il échange en espéranto.
Il va aller vivre là-bas, se débrouillant pour subvenir à ses besoins en enseignant l’anglais, découvrant avec l’un ou l’autre, espérantiste, ami, divers lieux d’Ukraine : Kohtla-Järve, Babij Jar, puis les républiques voisines. L’auteur, le célèbre (...)