Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Ils l’ont fait... dans leur région - Espéranto-France
français

Ils l’ont fait... dans leur région

Lettre numéro 32 – Janvier 2013

Les groupes locaux d’espéranto ont préparé leur Fête de Zamenhof au mois de décembre, et dès janvier d’autres ont reçu le conférencier russe bien connu, Michaël Bronstein. Hérouville était la première étape d’une tournée de conférences dans 18 villes françaises pendant tout le mois de janvier.

Aquitaine (24–33-40-47-64)

Contact régional : Claude LABETAA • Tél.05 53 54 49 71 • labetaa.claude(chez)wanadoo.fr

  • Périgueux (24) : Michaël Bronstein devant 80 collégiens et lycéens – vendredi 18 janvier
    Malgré l’annulation des transports scolaires provoquée par la neige, 80 élèves de la cité scolaire Bertran de Born ont participé à une rencontre animée par Michaël Bronstein en tant que citoyen, auteur et artiste russe, ce vendredi de 14 à 16 heures. La moitié des élèves présents, de la cinquième à la terminale, apprennent le russe.
    La rencontre avait été préparée avec Nadia Boitard, professeur de russe, ainsi que le proviseur et le proviseur adjoint de l’établissement. En accord avec eux, une partie de l’intervention a également été consacrée à l’espéranto, qui a suscité intérêt, curiosité et questions de la part des élèves. Tous ont apprécié les diapos commentées en russe et traduites par Nadia Boitard, ainsi que les chansons interprétées en russe ou en espéranto. L’événement est paru sous la forme d’une photo et de quelques lignes dans la rubrique L’image du jour de la Dordogne Libre du lendemain. Deux autres quotidiens préparent un article sur l’ensemble de la visite de Mikael. (Info : C. Labetaa)

  • Bassillac (24) : Michaël Bronstein reçu par le maire – 19 janvier
    Samedi 19 janvier, Mikael a d’abord offert des livres au maire de Bassillac, Guy Leymarie, pour la bibliothèque de la commune, qui ouvrait ce jour-là pour la première fois ses portes au public : un album, La sekreto de la arbaro de Lascaux, traduit par le Groupe Espérantiste Périgourdin, le tout nouvel album bilingue pour enfants, Fifi la ŝafino, traduit par Guy Camy, et Leçons pour un garçon, cadeau personnel de Mikael, qui a ensuite visité le quartier ancien de Périgueux.
  • Périgueux (24) : Galette des Rois et chansons avec Mikael – 19 janvier
    L’après-midi, Mikael a été l’invité d’honneur du Groupe Espérantiste Périgourdin. Après avoir partagé la traditionnelle galette des Rois, Mikael a chanté devant 35 personnes, venues de toute la Dordogne et même de Charente, qui avaient affronté les conditions hivernales. (Info : C. Labetaa)

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Baugé (49) : Fêter le Nouvel An avec les fantômes de Grésillon – 28 décembre au 2 janvier
    Pour la 3e année consécutive, la Maison Culturelle de l’espéranto a organisé une semaine internationale autour de la Nouvelle année. Les 25 participants venaient de France, Belgique, Russie, et ont profité d’un large programme de jeux, conférences, visites, chant choral, tournois et concours divers.
    L’avis d’une participante :
    « C’est la deuxième fois que je participe aux fêtes de Nouvel An à Grésillon. Occasion très amicale de réunir des gens d’origines et de langues différentes. La vie dans le château semble un moment immobile. Merci au cuisinier. Nous avons très bien mangé – sans oublier les autres membres qui ont contribué à l’événement : ils étaient toujours de bonne humeur. » (Chantal).

Languedoc-Roussillon (11, 30, 34, 48, 66)

Contact régional : Jean-François Passarella • Tél. 04 67 39 16 30 • jf.passarella(chez)free.fr

  • Béziers (34) : Fête de Zamenhof – 15 décembre
    Ce jour-là, 29 personnes se sont retrouvées à la Maison de la Vie Associative pour célébrer gaiement la fête de Zamenhof. Martine et Véronique ont présenté avec des photos leur voyage au Vietnam, et le Congrès Mondial d’espéranto. Après le partage d’un bon repas est venu le temps des jeux et des sketches, qui ont mobilisé presque tout le groupe de Béziers. Puis nous avons chanté ensemble, dans une très bonne ambiance. (d’après SudFrancia Stelo n° 203)

  • Montpellier (34) : Fête de Zamenhof – 15 décembre
    Pour cette fête traditionnelle des espérantistes, 16 personnes, dont 5 jeunes, se sont réunies. Pour commencer dignement, Hanna nous a fait chanter La Espero – hymne du mouvement espérantiste – ainsi que d’autres chants. Les plus jeunes, Alice, André et Diane ont joué un sketch de Julio Baghy. Notre présidente Josée, de sa voix claire et ferme, a déclamé un poème de William Auld, ainsi qu’un autre de notre amie biterroise, Fernande Terral. Puis, après quelques jeux, les participants, tels les trois rois mages, sont venus déposer sur une table les petits cadeaux divers et délicieux qu’ils avaient préparés pour le plaisir de tous. (d’après SudFrancia Stelo n° 203)
  • Montpellier (34) : Un Cours d’espéranto s’ouvre au Centre Ascaso Durruti – 23 octobre
    Le centre Ascaso Durruti est une association qui a pour but de diffuser les idées libertaires. À leur demande, André Hoaro a commencé un cours d’espéranto pour les volontaires : ils étaient dix le 23 octobre ! La méthode Cseh et l’ambiance ont beaucoup plu, et plusieurs autres élèves se sont ajoutés. (Info : André Hoaro).

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Jeanne-Marie CASH • Tél. 05 61 25 55 77 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Revel (31) : Atelier Découverte de l’espéranto – 6 décembre 18h30
    Organisé au siège de l’Accueil des Villes de France (AVF) et gratuit, cet atelier a réuni 5 personnes, à qui il a été proposé différents types de cours (voir ci-dessous).
  • Toulouse (31) : Lancement d’une nouvelle formule de cours – 19 janvier
    Ce samedi de 10h à 17h a eu lieu la première réunion d’un cours nouvelle formule : ce n’est ni un cours « présentiel » ni un cours « à distance », mais une combinaison des deux. Onze personnes étaient présentes (sur 15 inscrites – certains s’étaient excusés), pour recevoir les premières instructions, les conseils utiles, et échanger sur leurs motivations, bien réelles mais très différentes. Les 19 inscrits, qui se répartissent en deux niveaux (B1 et B2), vont étudier chacun à son rythme sur le site lernu.net sous la direction de Christophe Chazarein, et se réuniront de nouveau une journée dans deux, trois et quatre mois. (Info : C. Chazarein).
  • Toulouse (31) : Conférence Histoire des Capitales de la Russie par Michaël Bronstein – dim 20 janvier
    C’est à la pizzeria de Belfort que les espérantistes toulousains ont rencontré Mikael. À travers la présentation des quatre principales capitales, il a retracé à grands traits toute l’histoire de la région, depuis le deuxième siècle de notre ère. Le public n’était pas très nombreux (une vingtaine) mais très intéressé. La traduction en français était assurée, et chacun a pu poser ses questions. Les échanges ont continué autour des chansons de Mikael accompagnées de sa guitare, avant de déguster des pizzas ! (Info : J.M. Cash)

Normandie (14, 27, 50, 61, 76)

Contact régional : Yves Nicolas • Tél. 02 31 95 11 81 • yvanmi(chez)club-internet.fr

  • Hérouville Saint-Clair (14) : Deux conférences de Michaël Bronstein – 5 janvier
    La première, en russe, a réuni une cinquantaine de personnes au Salon Pouchkine pour une présentation des frères Strougatski, deux fameux auteurs de science-fiction. Mikael a entretenu une relation amicale avec Boris, le plus jeune des frères, récemment décédé. Il a traduit plusieurs de leurs œuvres, nous a fait entrer dans leur univers et mieux comprendre leur succès en Union Soviétique et dans la Russie d’aujourd’hui ainsi que dans de nombreux pays.
    Sa deuxième intervention a eu lieu à la bibliothèque municipale devant une trentaine de personnes venues découvrir ou partager ses œuvres littéraires en espéranto, ses chansons, sa verve et son humour. Trois membres de l’association Larimaquoi ont lu des extraits des nouvelles récemment traduites et illustrées par des membres de Hérouville Espéranto à partir de son recueil de nouvelles parues en 2009 sous le titre Lecionoj por knabo. (Info : P. Lemarchand et Y. Nicolas).

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 04 89 60 61 93 • nlpo(chez)free.fr

  • Avignon (84) : Avignon a fêté Zamenhof – 9 décembre
    Dès neuf heures, Francis accueillait les arrivants avec café, thé et biscuits. L’association Réinsertion et Espéranto avait apporté son stock de librairie (manuels, livres didactiques et ouvrages d’André Cherpillod). Une brocante de livres et objets était aussi proposée. Une trentaine de personnes ont participé au repas, et au programme de l’après-midi : sketches extraits du Petit Prince et de Raymond Schwartz, puis conférence (voir ci-dessous).
  • Avignon (84) : Conférence l’Espéranto au féminin – 9 décembre
    C’est dans le cadre de la Fête de Zamenhof que Renée Triolle a présenté cette conférence. L’espéranto, langue construite fête ses 125 ans. Né à la fin du XIXe siècle il reflète la situation de la femme, notamment dans les proverbes (Proverbaroj de Zamhenof) où la femme reste au foyer, joue de ses charmes et est une langue de vipère... L’espéranto est-il neutre grammaticalement ?
    Deuxième partie : Quelles femmes ont compté dans le mouvement ?
    La conférencière a présenté nombre de femmes qui ont eu une influence dans le mouvement de l’espéranto, comme Lidja Zamenhof, la plus jeune fille de Louis Lazare (grande pédagogue, traductrice et missionnaire de la religion Baha’i), mais le plus souvent dans le domaine de la littérature, la pionnière Hilda Dresen et, parmi les auteurs actuels : Eli Urbanova, Marjorie Boulton, Spomenka Stimec, Anna Löwenstein. La présence des femmes dans le mouvement (postes de responsabilité, Académie etc) va croissant mais c’est surtout le fait des pays de l’« ouest ». (Info : SudFrancia Stelo n°203 et R. Triolle)
  • Saint-Bonnet-en-Champsaur (05) : Article du Dauphiné Libéré – 5 janvier
    Sous le titre Elle tisse une passerelle par la langue entre le Champsaur et la Sicile, Monique Arnaud, professeur d’espéranto à Saint-Bonnet, a été interviewée sur son séjour à Mazara del Vallo (Sicile) par le quotidien régional. Dans ce grand port de Sicile, de plus de 50 000 habitants, dont de nombreux émigrants représentant 50 nationalités, Monique a effet « bénéficié du programme européen Grundtvig et a dispensé sur place des cours d’espéranto dans plusieurs écoles. Dans l’école secondaire Giuseppe Grassa, qui a un projet en cours regroupant l’Allemagne, la Hongrie et l’Italie, Monique a parlé de la diversité des langues dans l’Union européenne. Elle a choisi pour cela Le petit prince de Saint-Exupéry, traduit dans plus d’une centaine de langues, car il est respectueux des différences culturelles et présente des valeurs universelles. Les élèves siciliens ont suivi les cours dispensés par des enseignants espérantistes bénévoles, comme Monique Arnaud, venus de pays comme la Russie, la Hongrie, la Pologne, l’Espagne et la Belgique. Une Japonaise est même venue présenter le boulier Soroban. Et Monique de conclure : « Cette expérience du Centre d’Espéranto et d’Interculture de Mazara del Vallo donne une bonne idée de ce que pourra être une Europe unie dans sa diversité et ouverte au monde. » (Info : M. Arnaud)