français

Découverte

C’est la rentrée, on reprend les cours d’espéranto

Esperanto Aktiv n° 17 – septembre 2011

Comme tous les ans, septembre est synonyme de rentrée scolaire. Dans la plupart des clubs d’espéranto, un peu partout en France et dans d’autres pays, on organise des cours pour débutants ou personnes plus confirmées. La difficulté pour les élèves est de trouver le cours le plus près de chez soi, mais la difficulté pour les enseignants est de se faire connaître. Cet article va tenter de lister les pistes à suivre pour faire le lien entre élèves et enseignants.

Comment trouver un cours

Être bon pour enseigner l’espéranto ne signifie pas être bon en informatique ou en communication. C’est pourquoi certains clubs locaux, où l’on trouve pourtant d’excellents enseignants, ont beaucoup de difficultés à être visibles sur Internet ou dans d’autres médias — sites web inexistants ou non mis à jour. Il est alors parfois difficile se trouver l’info juste.

Pour cette raison, les associations Espéranto-jeunes, Espéranto-France et SAT-Amikaro ont mis en place une base de données commune listant les associations et leurs activités, département par département. Vous pouvez trouver les coordonnées en tapant votre code postal sur le site :
http://esperanto-jeunes.org/local/

Comment faire connaître les cours

Faire connaître les cours est souvent laissé à la charge de l’enseignant alors qu’il doit également préparer ses cours en rassemblant du matériel pédagogique. Donner un coup de main à l’enseignant est la meilleure façon de créer une dynamique d’équipe qui apportera les meilleurs résultats possible.

Il existe un grand nombre d’endroits où l’on peut annoncer les cours. Aucun endroit n’est vraiment idéal, mais la multiplication des solutions mises en pratique permettra de trouver le plus grand nombre d’élèves intéressés.
Il faudra penser à indiquer quelques informations indispensables, comme le lieu, date et heure du premier cours, prix (ou gratuité) et une petite phrase pour présenter l’espéranto (pas la peine d’y mettre un texte trop long).
Une petite affiche colorée peut être diffusée chez les commerçants, les bibliothèques, les facs, les musées, les panneaux d’affichage associatifs, la mairie, l’office du tourisme, la maison des associations, les centres d’information jeunesse, etc.

On peut aussi proposer des dépliants à emporter, qui permettront d’avoir toutes les informations nécessaires en plus des affiches.
Rédiger un communiqué de presse est également une bonne façon de se faire connaître. Beaucoup de journaux et radios locaux recherchent ce type d’informations à diffuser. N’oubliez pas non plus d’envoyer ce communiqué au journal de votre commune.

Dans un communiqué de presse, vous pouvez ajouter quelques informations du type « le saviez vous ? », pour présenter quelques chiffres et anecdotes. Vous pouvez par exemple évoquer l’UNESCO, qui a pris par deux fois des résolutions en faveur de espéranto ; la pétition en faveur de espéranto au bac, parrainée par Albert Jacquard ; plus de 30 000 livres originalement écrits ou traduits en espéranto, etc.

Découvrez les cours parisiens en vidéo

Thierry Le Boité, photographe, a fait cette année un travail de journaliste autour de l’espéranto dans le cadre de sa formation. Vous pouvez voir ici le résultat de son travail : http://www.youtube.com/watch?v=UkHbqG8NYLk