français

Ils l’ont fait dans leur région

Esperanto-Aktiv’ n°126 - Septembre 2021

Les vacances sont finies... C’est la rentrée et, malgré la crise sanitaire, les rencontres en présentiel reprennent doucement... Certaines rencontres prévues ont toutefois été repoussées à l’année prochaine ou se sont déroulées sous une autre forme comme Les rencontres internationales de Plouézec. L’été des pique-niques ou des réunions en présentiel...

Bretagne

Plouézec
http://plouezec.armor-esperanto.fr/

Cet été, enfin… Après une longue période de rencontres virtuelles, Armor Esperanto et Plouézec Espéranto ont pu proposer et maintenir les Estivales les 16, 17 et 18 août dans la nouvelle salle des fêtes de Plouézec.

Une quarantaine de personnes étaient présentes chaque après-midi, venues de Bretagne, mais également de Vendée, du Nord et du Béarn.
C’était l’occasion pour certains de découvrir les environs : bord de mer, sculptures de Kito, abbaye, moulin, port de Paimpol, Ploubazlanec…
Étaient également proposés expositions, cours express, jeux de société en espéranto et initiation au breton, car nous avons publié à l’occasion des Estivales deux livres pour enfants en quatre langues (espéranto, breton, gallo et français) en partenariat avec deux associations de langues régionales.

Françoise Noireau a assuré un véritable marathon pour communiquer avec des espérantistes de différents pays sur le thème du climat : une quarantaine de personnes de plusieurs continents ont d’ailleurs répondu présentes entre 14h et 19h les lundi et mardi.

JPEG - 354.2 ko

JoMo a ravi le public avec son dynamisme, en proposant deux concerts différents et très appréciés : le mardi soir, un concert plus rock, et le mercredi après-midi, une prestation plus folk avec un répertoire dans une multitude de langues !

JPEG - 392.4 ko

Des produits locaux étaient proposés à la buvette, avec cidre, bière et miel des Côtes-d’Armor sans oublier les tapas La Paimpolaise.

En parallèle de ces Estivales, l’assemblée générale de la Fédération Espéranto Bretagne (FEB) s’est tenue le mercredi matin, pour évoquer l’avenir en espérant de nouveaux rendez-vous… pas uniquement virtuels.
(Info : Murielle Caré)

Grand Est

Strasbourg

Comme tous les étés, Espéranto-Strasbourg invite les espérantistes de la région ou de passage à pique-niquer au Jardin des Deux Rives.

Le samedi 26 juin, en soirée, sur la rive française du Rhin, nous étions une vingtaine, français, allemands, suisse, états-uniens. La rencontre a duré tard dans la nuit avec des jeux de boules et de quilles. Il a fallu expliquer, en espéranto bien sûr, les règles de la pétanque à nos voisins allemands, ainsi que les règles du mölkky à tous ceux qui ne connaissaient pas ce jeu de quilles.

La météo était moins clémente samedi 28 août, mais à midi, 16 espérantistes, venus de France et d’Allemagne se sont retrouvés sous la tonnelle du club, dans le même parc, mais sur la rive allemande, au pied de la passerelle Mimram. La boisson n’a pas manqué : vins de France et bières d’Allemagne !
JPEG - 388.1 ko

Les deux pique-niques permettent aux membres du club Espéranto-Strasbourg de se retrouver, surtout en ces temps de pandémie, de maintenir des liens avec nos amis allemands de Bavelo (BAden-Virtemberga Esperanto-LigO) et de créer des liens avec des espérantistes isolés ou de passage, français ou étrangers. Depuis 2 ans, c’est aussi l’occasion pour plusieurs nouveaux espérantistes de pratiquer la langue autrement que par l’internet. Cela permet aussi quelques échanges avec des promeneurs du parc qui peuvent ainsi constater que "l’Espéranto, ça fonctionne".
(Info : Bernard Pidancier)

Île-de-France

Dugny (93) : Stand à la Fête de l’Huma – 10-11-12 septembre

Pour ce retour de la Fête de l’Huma au Parc de L’aire des Vents, une petite dizaine de bénévoles franciliens étaient au rendez-vous pour se relayer sur le stand abrité sous la grande tente du Village du Livre.

JPEG - 141.9 ko

Distribution de calendriers et de marque-pages, sur place au niveau du stand ou à l’extérieur dans le flux des allées et venues, vente de livres (meilleures ventes : Metodo 11, Dictionnaire de poche, L’espéranto, c’est dans la poche, La Eta Princo, La Templo de l’Suno), prise de coordonnées des personnes intéressées.

JPEG - 396.4 ko

Quelques espérantistes en visite à la Fête ou actifs sur d’autres stands sont passés nous voir. Beaucoup de personnes connaissent l’existence de l’espéranto et approuvent son objectif de communication internationale neutre et égalitaire. Bon à savoir : parmi les jeunes, beaucoup avaient vu les vidéos de Linguisticae consacrées à l’espéranto.
(Info : Pjer Gauthier, Aleks K.)

Normandie

Hérouville-Saint-Clair
https://www.facebook.com/herouville.esperanto/

Eduardo Berdor, enseignant espagnol de français à Saragosse, a entrepris une visite de la Normandie lors d’un voyage d’une dizaine de jours au mois d’août.

Par l’intermédiaire de Pasporta Servo, il a contacté notamment les espérantistes du Havre, de Rouen et de l’agglomération caennaise, qui se sont volontiers transformés en guides touristiques. À Hérouville-Saint-Clair, il a fait une présentation de sa ville et de sa région, en présence du correspondant local de Ouest-France, dont l’article reflète bien la teneur des échanges et des possibilités d’ouverture offertes par l’espéranto.

JPEG - 439.4 ko

(Info : Yves Nicolas)

Nouvelle-Aquitaine

Kvinpetalo
http://www.kvinpetalo.org/

Les activités reprennent à Kvinpetalo.

Début juillet, un stage "paroliga kurso" s’est transformé en une semaine touristique puisque les seuls inscrits étaient Liba et Floréal Gabalda. Semaine très riche avec de nombreuses visites dont celle de cavernes à Lussac-les-Châteaux, spectacle Les Géants du Ciel à Chauvigny.

JPEG - 54.2 ko

Belle découverte d’Angles-sur-l’Anglin, où nous étions accompagnés de Claudette et rendez-vous à La Roche-Posay avec Bernard Lagrange.

En août, le stage botanique animé par Alain Favre a eu lieu (de 4 à 7 participants). Tous les matins nous sommes allés sur le terrain : chaque jour un milieu différent (fossés, côtes, forêt, lande...) En fin de journée, nous créons des articles sur Vikipedio. La présence de Claudette nous a permis d’évoquer les médecines naturelles. Et nous avons également cuisiné certaines plantes !
Très belle découverte : le jardin et l’atelier de Brigitte à Goueix. Une "artiste de la nature" avec laquelle nous allons travailler dans le cadre d’ateliers travaux manuels (teintures végétales, tressage, impressions sur tissu, etc.)
(Info : Catherine Kremer)

Stage de botanique au centre culturel d’Espéranto, Kvinpetalo, à Bourresse dans le Poitou

Comme chaque année une petite dizaine d’intéressés se sont retrouvés au début du mois d’août pour étudier la botanique, durant un stage animé par Alain Favre, mycologue et expert en botanique.
Pour commencer, Alain a rafraîchi nos connaissances concernant la nomenclature et la taxonomie. Nous avons approfondi la structure d’une fleur, du pédoncule à l’appareil reproducteur, le pistil, en passant par le calice et la corolle.
Chaque matin nous allions collecter et étudier les plantes le long d’une haie, dans la forêt, dans une brande, où pousse la bruyère à balai (3m de hauteur), typique du Poitou. Nous avons aussi étudié un milieu humide, en l’occurrence le bord du lac de Lussac-les-Châteaux. L’après-midi nous rédigions des articles pour Wikipédia en espéranto concernant les plantes étudiées le matin. Le jardin foisonnant et coloré de Brigitte, qui utilise ses plantes pour faire de la teinture, nous a enchantés et nous avons pu y admirer un cormier bicentenaire, ce qui n’est pas courant.
Catherine Kremer était notre cuisinière et préparait à merveille les légumes des jardins de Claudette et Bernard.
(Info : Nicole Margot)

Pays de la Loire

Grésillon
http://gresillon.org/

Malgré la crise sanitaire, les stages d’été à Grésillon étaient un vrai succès. Le château était occupé et animé pendant 2 mois entiers.

Début juillet, des naturistes ont envahi le terrain de 18 hectares de Grésillon pendant une semaine entière. La nouvelle association FestiNatur y a organisé le festival public NATURIST’ por nova mondo qui a réuni 250 personnes nues et vêtues : des naturistes, des protecteurs de la nature et de l’environnement et bien sûr des espérantistes. Deux artistes célèbres en concert : JoMo et Melono. Le festival était suivi par la Verda Naturista Semajno avec deux cours d’espéranto pour 12 participants.
JPEG - 343.5 ko

Mi-juillet a eu lieu la rencontre Échanges de Savoirs et de Savoir-Faire pour les réseaux francophones des systèmes d’échange libre (SEL). Une cinquantaine de participants ont proposé une soixantaine de conférences et ateliers. Certains ont réparé et utilisé les vélos de Grésillon, ainsi un participant aveugle a pu faire du vélo sur un tandem sur notre voie verte.

JPEG - 250.6 ko

Fin juillet a eu lieu le stage de 10 jours Maratona kurso, IEK, AMO, FEI-ekzameno avec une trentaine d’élèves, en tout 41 présents, qui ont occupé toutes les chambres, mais pas tous les lits. Les trois cours brillants ont été animés par professeur Ilona Koutny de Poznań, Renée Triolle et Marc Giraud. Après le déjeuner, Jannick Huet a proposé des promenades et petites excursions. Le mercredi elle a organisé une excursion à la journée aux châteaux de la Loire avec notre guide Catherine Kremer.

Tous les jours, l’après-midi, au moins deux conférences ont eu lieu, soit dans le cadre d’IEK (Internaciaj Esperanto-Konferencoj) avec des thèmes divers, soit dans le cadre de AMO (Aktivula Maturigo) sur le thème Kulturo pere de Esperanto. À la fin du stage, 12 élèves ont passé un examen de FEI (France Esperanto-Instituto) dans un des 3 degrés.

JPEG - 160 ko

Début août a eu lieu la semaine habituelle sur 10 jours pour enfants et familles, avec jeux, baignade, origami, échec japonais, chant, art & nature et cours d’espéranto. Dix enfants parmil les 30 participants.

JPEG - 275.2 ko

Mi-août, les scouts verts (Verdaj Skoltoj) ont organisé la première rencontre FESTeto avec une vingtaine de participants plutôt jeunes. On mangeait végétarien ou végane, avec des crudités et du thé au gingembre dès le petit déjeuner.
(Info : Bert Schumann)

JPEG - 186.5 ko