français

Ils l’ont fait... dans leur région

Esperanto-Aktiv n° 115 - septembre 2020

Ile-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

https://esperanto.paris
Contact régional : Marianne • marianne.pierquin(chez)laposte.net • Laure • melprocuste-esperanto(chez)laposte.net • info(chez)esperanto.paris

  • Pique-nique le 8 août au bois de Vincennes
    La fédération francilienne organise chaque mois une rencontre le 2e samedi du mois, au soir. Ce mois-ci, elle a proposé un pique-nique le 8 août au soir, au bois de Vincennes. La participation a été plus faible que d’habitude car beaucoup étaient partis en vacances ou suivaient en direct la cérémonie de clôture du congrès virtuel d’espéranto. Plusieurs espérantistes se sont retrouvés pour manger et bavarder sur l’herbe, au bord du lac Daumesnil, devant la grande pagode.
    (Info : Laure Patas d’Illiers)
JPEG - 115.8 ko

Centre-Ouest (18, 28, 36, 37, 41, 44, 45, 49, 53, 72, 85)

Contact régional : Laurent VIGNAUD • Tél.02 41 20 19 40 & 09 52 29 33 25 • laurent.vignaud(chez)free.fr

  • Évènements aoûtiens à Grésillon
    Le Covid-19 n’a pas « covidé » Grésillon, bien au contraire : pendant le confinement, nous avons finalement pu continuer les travaux bénévoles comme la chambre PMR dane la dépendance gauche et le débroussaillage des peupliers. 
    Les stages ont été repoussés d’un mois pour éviter la période d’urgence sanitaire. Nous avons défini et suivi notre protocole sanitaire. Notre propre masque Je via sano est en vente.
    Le premier petit stage était la Semaine Verte Naturiste, bien sûr avec cours d’espéranto, avec une vingtaine de bronzé(e)s.
    Le deuxième stage combinait un cours d’espéranto « marathon » sur 10 jours avec des Échanges de savoirs et savoir-faire (en français), en tout avec 70 personnes présentes, dont un tiers en camping.
    Le troisième stage était l’habituelle Semaine Festive pour enfants et familles, elle aussi sur 10 jours, avec moins de monde que l’année dernière, mais du beau temps pour aller se baigner.

Les 2 stages suivants auront lieu pendant les vacances d’octobre : Multi-activités et AUTUNE. Voir le site gresillon.org/agenda
(info : Bert Schumann)

France-Est (54, 55, 57, 67, 68, 88)

http://esperanto.france.est.free.fr • Contact régional : Edmond Ludwig • Tél. 03.89.77.52.56 • esperanto.eludwig(chez)orange.fr

  • 6e stage d’espéranto à Métabief, du 23 au 29 août
    JPEG - 845 koL’événement, organisé par le club Espéranto Chalonnais sous la direction d’Anne-Marie Ferrier pour la sixième fois, restera dans les mémoires comme l’année de la pandémie mondiale de COVID. Nous avons vécu dans une auberge de jeunesse de montagne Les Sapins de l’Amitié, gérée par l’association Claj (Clubs de loisirs et d’action de la jeunesse).
    La première soirée a débuté par un apéritif de bienvenue et a été suivie d’une présentation par les personnes présentes. Vingt-trois espérantistes de France et un de Suisse ont pris part à l’événement. Le programme comprenait des cours en ligne le matin et le soir, des excursions l’après-midi dans divers endroits, et les soirées étaient consacrées à des conférences ou à des jeux. Grâce à diverses excursions, les participants ont pu découvrir une région intéressante, se promener dans les environs, faire du vélo dans différentes parties de ce coin situé près de la Suisse. Les levers de soleil du matin, les couchers de soleil du soir et même un arc-en-ciel embellissaient l’horizon.
    Renée Triolle a encouragé la lecture de divers textes et a suivi une discussion. Nous avons traité une variété de sujets : les ordures, le café, le topinambour, la pandémie, les centrales nucléaires, la vie secrète des machines à laver, Marjorie Boulton, les Juifs et l’Holocauste, les langues autochtones en Amérique du Sud, le microcrédit, etc. Luc Allemand et Jacqueline Poux ont animé un cours pour apprenants avancés. Andrew Grossmann a présenté les cahiers de construction TAKE.
    Après le bon et copieux déjeuner, nous avons pu choisir parmi différentes excursions. Une visite intéressante nous a conduit à la fromagerie Marcel Petite. Le fort Saint-Antoine est une ancienne forteresse de guerre transformée en cave pour l’affinage du Comté. C’est l’un des fromages préférés. Des stocks élevés impressionnés de disques de fromage de plusieurs kilogrammes. Heureusement, le travail est automatisé.
    Dans la Maison de la réserve, sur une superficie de 500 m2 sont installées des expositions interactives dédiées à la faune et la flore des montagnes jurassiques. À proximité, vous pourrez vous promener sur les lacs de Remoray et de Saint-Point, bien visibles depuis un belvédère à 940 mètres d’altitude. Certains d’entre nous ont pédalé vers des endroits plus éloignés. À Métabief, nous avons visité une fromagerie au Mont d’Or, où vous pouvez acheter divers fromages et autres produits régionaux.
    Jeudi, nous avons eu le plaisir d’accepter la visite de Mireille Grosjean avec une amie à elle. Mirejo nous a offert des chocolats « Merci ». Deux professeurs sont également venus : Emmanuel Desbrières et Alexandre André. Ils enseignent dans les écoles françaises et nous ont raconté leurs expériences avec l’introduction de l’espéranto, des échanges avec d’autres étudiants et un voyage avec des étudiants en Slovénie.
    Dans la soirée, Renée Triolle a donné une conférence sur la vie intéressante de Victor Lebrun, un espérantiste français et ancien secrétaire de Léon Tolstoï. Une autre de ses conférences portait sur des femmes célèbres d’Esperantoland. Luc Allemand a raconté et illustré son voyage à vélo autour de la mer Noire. Une autre balade à cheval intéressante (quatre mois) a été présentée par Nathalie Rigault. Nous avons également aimé jouer de la lyre de Luc Allemand. Après une longue période sans e-réunions physiques, nous avons pu profiter d’une semaine agréable dans une bonne ambiance familiale.
    (info : Liba Gabalda)

Limousin

Contact Régional : Gilles Tabard
gilles.tabard(chez)gmail.com

  • Bouresse (86) : Assemblée générale de SYM –29 août
    La société Yvonne Martinot, qui gère le centre culturel Kvinpetalo, a tenu son assemblée générale. La réunion a eu lieu dans un cadre permettant de respecter les distances minimales entre les participants. L’assemblée a voté le rapport moral, le rapport financier, et a en partie renouvelé son conseil d’administration. Les participants ont aussi réfléchi aux nouvelles activités qui pourraient être mises en œuvre au centre culturel Kvinpetalo et plus généralement à Bouresse. (Info : C. Nourmont).
  • Bouresse (86) : Stage de botanique à Kvinpetalo – 24 au 28 août
    En raison de la situation sanitaire actuelle les organisateurs craignaient que le stage ne puisse avoir lieu. Heureusement il s’agissait d’un stage en partie en plein air. Et nous avons pu prendre les repas généralement en plein air. Gel hydroalcoolique à l’accueil, savon spécial dans les lavabos. La configuration du centre culturel a permis de répartir les participants dans les différentes maisons et de leur assurer lavabo, douche et WC individuels. Le nombre de stagiaires était limité du fait de ces contraintes, Kvinpetalo a pu en accueillir 7. Quelques autres espérantophones sont venus lors du stage.
    Alain Favre, mycologue reconnu, a comme d’habitude brillamment animé ce stage, faisant profiter de ses compétences les participants plus ou moins experts en la matière.
    Travail d’identification le matin sur le terrain, mise en forme d’articles de Vikipedia l’après-midi. Excursions bien réelles dans la nature poitevine, promenades virtuelles sur Wikipédia (en espéranto : Vikipedio).
    Les stagiaires se sont d’abord promenés dans les environs immédiats de Kvinpetalo. Puis excursions à Lussac-les-Châteaux, pour étudier la flore sur les rives du lacet aussi sur le site des Grandes Brandes (bruyères). Visite aux environs de la forge du Goberté, et aussi aux berges de la Vienne à Queaux. En cette saison sèche, les champignons n’étaient pas au rendez-vous. Mais les stagiaires ont récolté une moisson d’informations sur les plantes et les différents milieux. Même sur une petite aire il est surprenant de constater combien les milieux sont variés.
    Stage productif, que nous espérons reconduire l’année prochaine. (info : Claude Nourmont)