Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Pourquoi ont-ils appris l’espéranto ? - Espéranto-France
français

Pourquoi ont-ils appris l’espéranto ?

Les cours d’espéranto gratuits sur Internet (http://ikurso.esperanto-france.org) rassemblent des élèves de différents âges, différents lieux et portés par des motivations différentes. Nous avons choisi ici de vous faire part de ces motivations, car elles sont touchantes, drôles ou originales, et montrent que les actions de communication des différentes associations d’espéranto portent leurs fruits petit à petit.

Mohamed, 24 ans, Nice : Je viens de découvrir par hasard qu’il existe une langue internationale qui sera peut-être la langue du futur. Je cherche toujours les choses qui me rendent différent des autres, ce qui va être le cas en apprenant l’espéranto. En plus, c’est une langue avec des règles très simples à retenir.

Catherine, Franconville : J’ai assisté à une conférence sur mon lieu de vacances. Il me semble que cette langue devrait être plus connue et enseignée partout. Comme le faisait remarquer l’une des personnes présentes, si tous les députés européens parlaient l’espéranto cela économiserait des tonnes de papier utilisé pour les traductions dans toutes les langues européennes.

Sébastien, 33 ans, Saint-Mitre-les-Remparts : J’ai déjà suivi les cours avec correcteur en 2009 et je souhaiterais recommencer, car j’ai tout perdu par manque de pratique et de temps. Cette fois-ci, je suis mieux organisé pour la pratique post apprentissage. Bravo pour votre méthode.

Diego, 19 ans, Lome, Togo : Je veux suivre ce cours pour améliorer mon niveau dans la langue espéranto. Je l’ai appris pour la première fois à l’institut Zamenhof à Lomé. Saluton. Dankon.

Robert, 66 ans, île de la Réunion : La promotion de l’amitié, de la fraternité et de la paix entre les hommes de tous pays. L’espéranto est pour moi une grande source d’espérance, précisément !

Maïlys, 20 ans, Lyon : Hâte de pouvoir parler cette langue internationale qui m’intrigue tant ! Découverte sur le site du KoToPo, lui-même découvert via l’université. (NDLR : Le Kotopo, qui signifie « et cetera » en espéranto, est un bar associatif à Lyon qui donne différents cours de langue, y compris l’espéranto)

Cyprien, 24 ans, Paris : Bonjour, ça faisait un moment que je me disais qu’il serait intéressant d’apprendre l’espéranto... là j’ai plus de temps donc je le fais enfin :)

Leila, 20 ans : Mon but est d’être capable de parler au moins 7 langues couramment. Pour l’instant, je ne peux en parler que 4. Pour cela j’ai décidé d’appendre l’espéranto. Un ami me l’a conseillé, car c’est un mélange de différentes langues.

Agnès, 65 ans, Amiens : Je suis les cours d’espéranto à Amiens (espéranto 80) ; mais je pars régulièrement en mission humanitaire et je rate régulièrement les cours. Mes absences retardent ma progression.

Thierry, 35 ans, Orléans : Bonjour, j’ai appris l’espéranto en 6e et 5e, il y a plus de 20 ans. J’ai arrêté lorsque j’ai changé de collège et lorsque mes correspondants russes n’ont plus répondu à mes lettres (lorsque l’ex-URSS s’est disloquée). J’ai toujours un dictionnaire et un livre en espéranto chez moi pour me remettre à niveau, mais je pense qu’avoir un correcteur peut m’apporter plus qu’un simple dictionnaire. J’ai appris l’existence du site grâce à l’article publié sur lepoint.fr.

Christian, Japon : J’ai appris l’existence du site par lernu.net (dont j’avais appris l’existence par les« café polyglotte »). Après un premier aperçu sur lernu.net, j’ai envie d’aller un peu plus loin, même si je ne pense pas m’exprimer en espéranto, j’espère pouvoir le lire dans un premier temps.

Guillaume, 19 ans, Tours : J’aimerais apprendre rapidement l’espéranto, car nous avons prévu avec des amis de faire un Euro-Rail cet été, et nous pensons que l’espéranto pourrait nous être très utile. J’ai découvert l’existence de ce cours en fouillant sur Internet pour apprendre l’espéranto en ligne. J’ai d’ailleurs commencé les leçons depuis une semaine (je suis à la leçon 6), mais j’aimerais avoir un correcteur pour que je puisse me rendre compte si je comprends bien les cours proposés.

Dimitri, 21 ans, Belgique : J’ai toujours été très très nul en langue, même avec le français je fais encore beaucoup de fautes d’orthographe. Un ami m’a parlé d’une langue qui s’apprenait très vite et qui était très facile. Alors, je me suis dit que je devrais essayer pour avoir au moins une langue que je maîtriserais parfaitement. Peut-être que cela m’ouvrira des portes.

Le cours est gratuit pour tous, et il est accessible à tout âge. Les correcteurs qui corrigent les exercices le font bénévolement et sont souvent d’anciens élèves qui ont généreusement accepté de nous aider.

Un forum accessible aux élèves permet d’échanger des idées, des questions et des conseils pour l’apprentissage et la découverte de l’espéranto.