Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Musées et bibliothèques dans le monde - Espéranto France
français

Découverte

Musées et bibliothèques dans le monde

Esperanto Aktiv n° 43 – janvier 2014

En octobre et novembre 2013 viennent d’ouvrir officiellement leurs portes un Musée des langues Mundolingua à Paris et un Musée International Espéranto en Chine. Ces musées rejoignent la ronde des musées et bibliothèques existant déjà dans le monde. Petit tour d’horizon !

Musées

  • Le Musée des langues Mundolingua a été inauguré le 11 octobre 2013 par le Maire du 6e arrondissement de Paris. Ont assisté à l’inauguration le vice-président d’Espéranto-France et la responsable du siège de l’association. Ils ont répondu aux questions des personnes intéressées et distribué des calendriers d’information aux visiteurs.
    Il consiste en une exposition permanente sur le langage, les langues et la linguistique. Une alcôve, au sous-sol, est consacrée à l’espéranto.
    http://www.mundolingua.org/

  • Le Musée international espéranto vient d’ouvrir ses portes le 16 novembre 2013 à l’Université de Zaozhuang. Il a été construit par la Ligue Espérantiste Chinoise et l’Université de Zaozhuang, occupe une surface de 680 m² et présente une collection de 26 000 objets.
  • Le Musée national de l’espéranto de Gray (Haute-Saône) a été fondé en 1977. Son inauguration officielle a eu lieu en 1987 en présence du consul de Pologne. Il occupe un étage de la Maison Pour Tous et se compose de 10 salles pour un total de 230 m².
    Son fonds documentaire comporte environ 6 000 livres et brochures en ou sur l’espéranto, 1 400 revues et journaux anciens ou contemporains. Au fil des ans, les dons d’espérantistes célèbres ou d’associations (archives et collections personnelles) sont venus enrichir ses collections. Le musée comporte également des collections d’objets divers (timbres-poste, cartes postales, objets publicitaires, brochures techniques) en lien avec l’espéranto.
    http://www.naciaesperantomuzeo.fr/index.html

Musée national de l'espéranto, Gray -

  • Le Musée de l’espéranto et la Collection des langues construites ont été fondés en 1927 à Vienne. Depuis 1928, ils font partie de la Bibliothèque nationale autrichienne. La Collection des langues construites abrite la plus grande bibliothèque au monde spécialisée en interlinguistique et possède des documents relatifs à cinq cents langues construites, principalement l’espéranto, seule langue construite devenue langue vivante, mais aussi le volapük, l’ido, l’interlingua.
    Elle possède aujourd’hui 30 000 ouvrages, 2 500 titres de magazines, 2 000 pièces de musée, 2 200 documents autographes et manuscrits, 30 000 photographies et 1 100 affiches. Depuis 2005, le Musée de l’espéranto et la Collection des langues construites sont situés dans le palais baroque Mollard-Clary.
    http://www.wien.info/fr/locations/esperanto-museum

Musée de l'espéranto, Vienne - Brian Moon
Musée de l'espéranto, Vienne - Brian Moon

  • Le Musée de l’Espéranto de Subirats (Espagne), appelé précédemment Musée Espagnol de l’Espéranto, est une très grande collection privée de documents en espéranto rassemblés par Luís Maria Hernández Yzal (1917-2002) et son épouse Maria Teresa Massana, dans le village de Sant Pau d’Ordal, commune de Subirats, dans la région de Catalogne (Espagne). Le musée est principalement connu pour sa collection très riche de documents sur les langues planifiées et essentiellement pour les journaux en espéranto.
    Il a été inauguré en 1968 dans la pharmacie du village où travaillait Hernández. La collection s’enrichissant, la famille a fait construire une maison où le musée a été installé. Après le décès du fondateur, l’activité du musée a faibli mais en avril 2010 a été signé un accord entre la famille, la direction du tourisme de la ville et l’association catalane d’espéranto pour rendre possible l’ouverture et l’organisation des activités. La réouverture du musée a eu beaucoup d’échos dans les médias de Catalogne.
    D’après les indications de Mme Hernández, le musée possédait en septembre 1995 en autres 3 147 des 7 450 titres de revues connus, partiellement ou totalement. Ainsi, il y avait 12 851 collections annuelles, dont 6929 complètes, et 9 401 livres et brochures (d’après Kataluna Esperantisto 1996). Se trouvaient également, en outre, 1 215 brochures touristiques, 1 864 boîtes contenant la correspondance de divers espérantistes, 1625 cartes postales en espéranto, 423 photos d’événements espérantistes, 17 manuscrits non édités, etc. Parmi les documents de valeur se trouvent des manuscrits de Zamenhof comme le manuscrit de La rabistoj (Les brigands) que La Revuo (journal mensuel paraissant de septembre 1906 à août 1914) a reçu le 11 avril 1907.
    Le 15 décembre 2012, une quarantaine de personnes se sont réunies dans le musée pour y célébrer la traditionnelle Fête Zamenhof, jour anniversaire de la naissance en 1859 du créateur de l’Espéranto.
    http://museuesperanto.org/
  • La maison de Ottendorfer, siège du musée de l'espéranto, Svitavy - Wikipedia/ Vlastní dílo Le Musée de l’espéranto à Svitavy est situé en République tchèque et a été fondé en collaboration par l’Association tchèque d’espéranto, la mairie de Svitavy et le Club des amis de l’espéranto de Svitavy et avec le soutien financier spécial du Ministère de la Culture de la République tchèque et de Esperantic Studies Foundation. Le musée a été inauguré le 20 septembre 2008 en tant que section du Musée municipal de Svitavy.
    L’objectif principal du musée est d’informer le public tchèque et étranger sur l’espéranto, son histoire, sa nécessité et les possibilités de son utilisation, d’organiser des expositions et des manifestations culturelles et éducatives, de visiter la bibliothèque et les archives et de vendre des livres en espéranto. Le musée propose des expositions permanentes et une ou deux fois par an des expositions thématiques.
    http://www.muzeum.esperanto.cz/eo/cxefa

Bibliothèques et centres de documentation

La liste des musées ci-dessus est loin d’être exhaustive, et il faut ajouter divers centres de documentation et bibliothèques, dont voici quelques exemples :

  • Rotterdam (Pays-Bas) : Bibliothèque Hector Hodler. Située au siège d’UEA (Association internationale d’espéranto, c’est une des plus grandes bibliothèques d’espéranto, avec environ 30 000 livres, ainsi que des périodiques, manuscrits, photos, etc.
  • Aalen (Allemagne) : Bibliothèque de la Ville d’Aalen.
  • La Chaux-de-Fonds (Suisse) : Centre de Documentation et d’Études sur la Langue Internationale (CDELI) qui fait partie intégrante de la Bibliothèque de la ville de La Chaux-de-Fonds.
  • Massa (Italie) : Bibliothèque Nationale d’Espéranto de Massa.
  • Baugé (Maine-et-Loire, France) : Château de Grésillon.
  • Bouresse (Vienne, France) : Centre Kvinpetalo
  • Stoke-on-Trent (Angleterre) : Wedgwood Memorial College, bibliothèque de l’Association Espérantiste Britannique (plus de 20 000 ouvrages).
  • Herzberg am Harz (Allemagne) : Interkultura Centro Herzberg (voir les photos).
  • Lesjöfors (Suède) : Esperanto-Gården Lesjöfors.
  • Yatsugatake (Japon) : Esperanto-Domo de Yatsugatake.
  • Århus (Danemark) : Esperanto-Centro Århus.
  • Bydgoszcz (Pologne) : Internacia Centro pri Turismo kaj Kulturo.

Depuis longtemps les responsables de ces musées et bibliothèques ont organisé le travail de catalogage, indispensable pour le bon fonctionnement du service. Signalons aussi le travail effectué depuis des années par deux espérantistes pour enregistrer chaque année plus de 300 publications spécialisées sur l’espéranto dans la bibliographie de l’Association des Langues Modernes aux États-Unis.

Ce qu’il faut noter c’est qu’actuellement un immense travail est fait pour la numérisation et la protection de documents rares et/ou anciens, et aussi pour la numérisation et la mise en ligne des catalogues. Travail de fourmi, effectué dans l’ombre (et parfois la poussière), avec sérieux et professionnalisme, comme c’est le cas pour la bibliothèque Hippolyte Sebert au siège d’Espéranto-France. Si vous suivez le lien http://arkivo.esperanto-france.org/, vous trouverez non seulement le catalogue numérique de la bibliothèque, mais aussi beaucoup de liens pour découvrir les collections des autres bibliothèques et les ouvrages accessibles sur la Toile.