français
En raison de la situation sanitaire, le siège d'Espéranto-France est fermé à partir du 30 octobre 2020.
Nous ne pourrons ni répondre au téléphone, ni traiter le courrier postal et les commandes, mais vous pouvez nous contacter par courriel.
Nous vous remercions de votre compréhension.

Pro la sana situacio, nia Pariza sidejo restos fermata ekde la 30a de oktobro 2020. Mendoj ne estos sendataj, paperaj poŝtaĵoj atendos. Bonvolu ne telefonalvoki, tamen vi povas kontakti nin per retmesaĝoj.

Lu, vu, écouté ce mois-ci

« Min produktas vi », de Guillaume Armide

Esperanto Aktiv n° 29 – octobre 2012

Guillaume Armide est un artiste dont la notoriété monte en flèche ces dernières années, il a traduit plusieurs morceaux du répertoire français de variété. De Sabine Paturel à Jean-Jacques Goldman en passant par des morceaux de Michel Berger. Il s’amuse avec les mots en adaptant ces chansons qu’il intègre dans la culture propre aux espérantophones. Il a également composé plusieurs morceaux dans un style parfois amusant, souvent émouvant, en tournant autour des thèmes qui lui sont chers tels que le développement durable et l’agriculture biologique. Il a également mis ses talents de pianiste au service de l’espéranto en écrivant un spectacle où il mêle la musique et un discours sérieux, qu’il appelle « Concèrence » (mot-valise composé de Concert et Conférence), pour présenter les qualités de l’espéranto et son utilité pour améliorer la communication internationale en gardant un ton général léger et drôle.

Ce mois-ci, je ne vais pas vous présenter un livre, ni même un album, mais un projet bien plus important : Min produktas vi (C’est vous qui me produisez) est un projet qui permet de financer l’enregistrement en studio de différentes chansons. Ces chansons seront ensuite mises à disposition du public sous une licence libre, c’est à dire librement téléchargeables et librement diffusables.

Ce projet ne compte pas s’arrêter à la production de sa musique, il espère par ce biais inciter d’autres artistes à suivre le même chemin. La production d’un album est avant tout un risque financier à prendre, un investissement à lancer avec l’espoir de récupérer au moins la mise de départ. Dans le projet Min produktas vi, les règles sont inversées, les chansons ne seront enregistrées que quand les dons reçus le permettront et si des dons supplémentaires arrivent, ils permettront d’enregistrer d’autres chansons.

Pour soutenir le projet, vous pouvez envoyer vos dons à l’adresse d’Espéranto-France (4bis rue de la Cerisaie, 75004 Paris), qui a déjà soutenu financièrement le projet et vous permettra de profiter d’un reçu fiscal pour l’ensemble des dons effectués, par chèque libellé à l’ordre d’Espéranto-France en indiquant au dos « Min produktas vi ».