Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Organisation d’Espéranto-France - Espéranto France
français
Accueil du site > Qui sommes-nous ? > Espéranto-France > Organisation d’Espéranto-France

Organisation d’Espéranto-France

Espéranto-France regroupe les espérantophones, les amis de l’espéranto et les associations d’espérantophones légalement déclarées en France qui partagent ses buts et ses orientations.

Il existe des associations d’espéranto locales, régionales, nationales et internationales, de même que celles-ci peuvent être généralistes, spécialisées ou des associations de jeunes — comme l’indique ce schéma synthétique (non exhaustif) :

Structure du mouvement associatif français et international -

Le mouvement associatif français

En France, le mouvement associatif se structure en trois échelons :

L’échelon local : les clubs locaux

L’échelon local est composé des clubs locaux d’espéranto attachés à une ville ou une agglomération, mais encore des associations départementales.

Les clubs locaux et associations départementales sont les acteurs du terrain. Leurs principales activités sont l’organisation de cours, de conférences, d’exposition, la participation à des forum associatifs, etc.

L’échelon régional : les fédérations

Carte des fédérations régionales d'espéranto - L’échelon régional est composé de fédérations régionales qui recouvrent une ou deux régions administratives. On compte aujourd’hui 15 fédérations (en couleurs sur la carte ci-contre).

Les fédérations sont les intermédiaires entre les clubs locaux et Espéranto-France. Elles coordonnent les actions locales et servent de soutien aux clubs. Enfin, elles s’occupent des actions ou activités proprement régionales (p. ex. des sessions régionales d’examen d’espéranto).

L’échelon national : Espéranto-France

C’est bien entendu à l’échelon national que l’on trouve Espéranto-France.

Celle-ci coordonne du mouvement associatif français et s’occupe de questions proprement nationales, telles que les relations avec les instances et groupes politiques nationaux et les associations nationales non-espérantistes, mais aussi les moyens mis en œuvre en matière d’information et de communication (matériels de stand, dépliants, revue nationale, etc.).

Enfin l’échelon international est établi par une adhésion à l’Association mondiale d’espéranto.