Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Esperanto Aktiv n° 31 — décembre 2012 - Espéranto France
français

Esperanto Aktiv n° 31 — décembre 2012

La lettre au format PDF, prête à être imprimée :

PDF - 315.3 ko

Découverte : Les revues en espéranto

Ce mois-ci, Espéranto-aktiv va faire le tour des magazines qui existent en espéranto. Depuis la revue Esperanto qui a été créée en 1905 et qui est toujours la revue officielle de l’association mondiale d’espéranto, jusqu’aux magazines des différentes associations nationales, il existe une grande diversité d’offre.

Ils l’ont fait... dans leur région

En décembre on fête traditionnellement la naissance de l’initiateur de la langue internationale, L.L. Zamenhof. Voici quelques-unes de ces célébrations.

Calendrier

Ça y est, le Nouvel An arrive avec le solstice et le renouveau solaire, ensuite la fête des enfants trois jours après et, enfin, le Nouvel An officiel encore sept jours après. Que des occasions pour faire la fête, voir des amis, voyager, rencontrer, bavarder...
Les réunions, événements et célébrations vous attendent dans de nombreux pays, alors, il faut en profiter. Il n’est pas trop tard pour s’inscrire, mais n’attendez plus…

France

Tous les mardis. Rencontre pour discuter de tout et de rien, pour les apprenants de niveau intermédiaire, au siège de Paris.

Tous les jeudis. Stranga Ide-ujo : découverte d’une idée originale, d’un livre, d’une activité, présentés à tour de rôle par l’un des participants, au siège de Paris.

28 décembre-2 janvier. Fêtes de fin d’année et réveillon de la Saint-Sylvestre avec bal costumé, à Grésillon.

4 janvier-2 février. Conférence sur Vorkuta, le charbon du goulag, diaporama et chants de Mickaël Bronstein, à travers toute la France.

12-13 janvier. Stage de deux jours pour débutants, au siège à Paris.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : « La templo de l’suno », de Hergé

Après Le Crabe aux pinces d’or en 1981, L’Île Noire en 1987, Tintin au Tibet en 2005, Le temple du Soleil est le quatrième album du célèbre journaliste belge à être traduit en espéranto.

Tintin et son ami le capitaine Haddock sont partis au Pérou à la recherche du professeur Tournesol. Tintin le retrouve à bord du cargo Pachacamac, mais les ravisseurs réussissent à lui échapper. Tintin apprend toutefois que Tournesol a été enlevé parce qu’il a commis un sacrilège (il a momentanément porté le bracelet d’une momie) et qu’il devra pour cela être mis à mort. En suivant les traces des ravisseurs de Tournesol, Tintin et Haddock apprennent l’existence du Temple du Soleil, dernière retraite de la civilisation inca. Ils entreprennent donc le voyage en compagnie de Zorrino, un jeune Indien quechua. Après avoir traversé les Andes et la forêt amazonienne, ils aboutissent finalement au temple, mais sont à leur tour faits prisonniers par les Incas. Condamnés à être sacrifiés aux côtés de Tournesol, les trois compagnons sont sauvés grâce aux jeux du hasard et des éclipses. Ils quittent le temple en promettant de ne jamais en révéler l’existence, après avoir obtenu du chef des Incas qu’il mette fin à la malédiction qui s’est abattue sur les sept explorateurs dans Les Sept Boules de cristal. Ainsi, chacun d’eux sort enfin de sa léthargie.