Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Esperanto Aktiv n° 24 – avril 2012 - Espéranto France
français

Esperanto Aktiv n° 24 – avril 2012

La lettre au format PDF, prête à être imprimée :

PDF - 182.2 ko

Découverte : L’espéranto au bac

En ce début de printemps, la campagne pour l’espéranto au bac s’intensifie.
Le cap des 20 000 signatures vient d’être atteint : c’est un nombre très appréciable qui montre d’ores et déjà le sérieux de notre action. La liste des personnalités signataires s’est allongée depuis le lancement de la campagne avec – entre autres – les signatures de nombreux élus.

Ils l’ont fait... dans leur région

En mars, deux tournées de conférences en espéranto, Rodica Todor la Roumaine et Miguel Angel Gonzalez Alfonso le Cubain, ont parcouru la France. C’est aussi l’époque des grands meetings électoraux...

Calendrier

France

Tous les mardis. Rencontre pour discuter de tout et de rien, pour les apprenants de niveau intermédiaire, au siège de Paris.

Tous les jeudis. Stranga Ide-ujo : découverte d’une idée originale, d’un livre, d’une activité, présenté à tour de rôle par l’un des participants, au siège de Paris.

21-28 avril. FRINGOJ, la fête pour les enfants, à Grésillon.
http://gresillon.org/spip.php?article23&lang=eo&lang=fr

23-28 avril. Stage de langue, plusieurs niveaux, à Nilvange (Moselle).
http://www.esperanto-thionville.ass0.fr/

24-28 avril. Stage sur les sciences et les techniques en préparation à l’examen Kapableco, avec Claude Roux et Vinko Markov, à Bouresse.
http://www.kvinpetalo.org/

Le livre du mois : « Tertrema katastrofo de Japanio 2011 » de Hori Jasuo

« Tertrema katastrofo de Japanio 2011 » (Catastrophe sismique du Japon en 2011) est un recueil des comptes rendus quotidiens puis hebdomadaires que l’espérantiste Hori Jasuo a rédigés à la suite du tremblement de terre qui a gravement touché le Japon le 11 mars 2011. Pendant un an, Hori témoignait des conditions de vie difficiles à la suite de la catastrophe qui a frappé ses compatriotes, il y décrit l’entraide des habitants, leurs façons de vivre au quotidien, leurs joies, leurs peines.

Il raconte également les craintes des habitants face à la catastrophe nucléaire qui s’est ajoutée à celle du séisme, comment les Japonais de la région de Fukushima ont dû tout quitter, vidant leurs maisons en toute hâte pour fuir cette région dont le taux d’irradiation commençait à devenir dangereux pour leur santé. Jasuo parle également des relations avec le gouvernement et des responsables de la compagnie d’électricité TEPCO, il montre les incohérences entre le discours du gouvernement et ce que les gens vivent sur place.