Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Ils l’ont fait... dans leur région - Espéranto-France
français

Ils l’ont fait... dans leur région

Bretagne (22, 29, 35, 56)

http://esperanto.bretonio.free.fr
Contact régional : Xavier GODIVIER • Tél. 02 99 22 99 07 • zav(chez)esperanto-panorama.net

  • Côtes d’Armor (22) : Des Bretons en Pologne – 10 au 21 mai
    Dans le cadre d’un échange entre Armor-Espéranto et Eŭropa Centro de Interkultura Edukado (Wrocław, Pologne), cinq membres de l’association bretonne sont partis pendant 11 jours sur les traces de L.L. Zamenhof. Au programme, entre autres :
  • rencontre avec le club de Góra (ville jumelée avec Herzberg) et présentation de la Bretagne à des écoliers apprenant l’espéranto
  • participation au congrès de Pologne à Białystok
  • visite guidée de Varsovie, en particulier les lieux de vie et de repos de Zamenhof
  • excursion en Basse-Silésie, entre Pologne, Allemagne et Tchéquie
  • festival interculturel de Wrocław (où Laurent a gagné le premier prix de chant !)
    Félicitations aussi à Jade Body, volontaire en service civique qui ne connaissait pas un mot d’espéranto en janvier et le parlait couramment en quelques semaines (la langue française était proscrite pendant le voyage). La 2e partie de l’échange aura lieu mi-août, lors des Rencontres de Plouézec. Une demi-douzaine de Polonais sont attendus. (Pour Armor-Espéranto : Jérôme, Chantal, Amapola, Laurent et Jade)
  • Côtes d’Armor (22) : Premier prix de chant en Pologne – mai
    Félicitations à Laurent Peuch qui, lors du festival interculturel de Wrocław (Pologne), a reçu le premier prix de chant en espéranto dans sa catégorie. (Info : J.Caré)

Champagne-Ardennes (08, 10, 51, 52)

Contact regional : Alexandre ANDRE • Tél : 06 31 13 44 46 • xander.lea.daren(chez)gmail.com

  • Chaumont (52) : Examens d’espéranto au lycée – 10 juin
    Le samedi 10 juin 2017, cinq élèves de 1ère ont passé, au lycée Charles de Gaulle, un examen certificatif d’espéranto niveau B1 selon le cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL). Ils ont eu, comme 128 autres candidats dans 14 pays, une épreuve écrite qui leur permettra de recevoir, s’ils sont admis, un diplôme reconnu par les pays de l’Union européenne. Ces élèves faisaient partie de ceux qui, le 19 mai dernier, dans le même lycée, avaient planché sur le bac blanc d’espéranto, une épreuve d’entraînement organisée dans le cadre du projet d’introduction de l’espéranto comme langue facultative au baccalauréat. (Info : Alex André).
    JPEG - 137.7 ko

France-Est (54, 55, 57, 67, 68, 88)

http://esperanto.france.est.free.fr
Contact régional : Edmond Ludwig • Tél. 03.89.77.52.56 • esperanto.eludwig(chez)orange.fr

  • Colmar (68) : Congrès International des Cheminots – 16 au 23 mai
    Une collaboration de trois associations (Espéranto France-Est, TAKE (Association mondiale des espérantophones du bâtiment) et IFEF (Fédération Internationale des Cheminots Espérantophones) a permis l’organisation du 69ème congrès international des cheminots espérantophones. Il a réuni 140 cheminots de 21 pays et 30 espérantophones de l’est de la France. La municipalité de Colmar était représentée lors de l’ouverture du congrès par l’adjointe à la culture, et deux fondations proches des chemins de fer allemands et français avaient envoyé leurs représentants. Un jeune membre du conseil municipal a salué le congrès très naturellement en espéranto !
    Les participants ont pu écouter une série de conférences sur des thèmes ferroviaires présentés par des conférenciers chinois, croates, allemands et français, ainsi qu’une conférence sur l’histoire de l’Alsace axée principalement sur les langues. Les spécialistes du bâtiment avaient préparé une brochure qui présentait la construction du nouveau tunnel du Saint-Gothard, la gare de Ŝinĉi au Japon, la gare de Colmar, plusieurs gares polonaises, la nouvelle gare de Vienne (Autriche), la nouvelle gare de Stuttgart, la gare de St-Etienne ainsi que plusieurs gares chiliennes. Mais c’est un bus qui a conduit les congressistes à la Cité du Train à Mulhouse ! Après le congrès, de nombreuses excursions leur ont été proposées. Il y a eu bien sûr une visite guidée dans Colmar et le groupe folklorique VOGESIA a animé une des soirées du congrès, tandis que la belle voix de la chanteuse italienne Grazia Barboni a charmé toute l’assistance avec ses chansons en italien, en français et bien sûr en Espéranto. (Info : E. Ludwig).
    JPEG - 394.2 ko

Île-de-France (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95)

www.francilio.org
Contact régional : info(chez)esperanto.paris

  • Paris (75) : L’espéranto à Normale Sup. (rue d’Ulm) – 2016/2017
    Cette année, des étudiants de l’École normale supérieure (ENS) très motivés ont demandé un cours d’espéranto, et ont cherché un professeur sur Internet. Le professeur Jesper Jacobsen, physicien connu, a été embauché et a enseigné à raison d’une heure et demi par semaine. Parmi les élèves (une quinzaine au début, une vingtaine en fin d’année), neuf ont réussi brillamment l’écrit de l’examen du CECRL, niveau C1, au grand étonnement des autres professeurs de langue de l’ENS. Pour en savoir plus, voir Le Monde de l’Espéranto no 598. (Info : Jesper Jacobsen).
  • Mandres-les-Roses (94) : Congrès d’Espéranto-France – 25 au 28 mai
    Modeste par ses dimensions (à peine une centaine d’inscrits), ce congrès fut très riche par son contenu. Outre les assemblées générales statutaires d’Espéranto-France, Espéranto Paris-Île-de-France, le Groupe des Enseignants Espérantophones (GEE) et l’association des Catholiques (FKEA), des conférences très intéressantes étaient présentées : Mikaelo Bronŝtejn sur Zamenhof et Postnikov, et sur l’engouement des Russes pour le jardinage ; Abdel Nouri sur le PKL (gestes complémentaires à la parole) appliqué à l’espéranto ; Pierre Dieumegard sur l’Union européenne et les langues. Des concerts de qualité en soirée : Platano (hip-hop), Zhou-Mack Mafuila (reggae), et soirée dansante « Guinguette », avec le groupe folklorique La Tavernelle et ses valses musettes... Régis Fournier et Marianne Pierquin ont présenté l’histoire du mouvement espérantiste parisien à partir des archives du siège, qui faisaient aussi l’objet d’une exposition durant tout le congrès. Les excursions touristiques d’usage ont eu lieu, et surtout, plus original, la pratique de différents sports, grâce aux équipements du centre de loisirs PEP, a été appréciée, et des cours de tennis ont même été assurés par Michel Dechy ! (Info : J.M. Cash).
    JPEG - 323.7 ko
  • Paris (75) : Stand au 18e Salon Culture et Jeux Mathématiques - 27 au 30 mai
    Espéranto Paris-Île-de-France, pour la 3e année consécutive, a tenu un stand d’information sur l’espéranto à l’attention des visiteurs, essentiellement des jeunes et des personnes avides de nouveautés. Lundi et mardi, le salon recevait la visite de classes du primaire et du secondaire, accompagnées par leurs enseignants. Notre slogan était : Espéranto, la plus mathématique des langues. Dans le cadre du programme de conférences officielles, François Lo Jacomo a présenté L’espéranto, la plus mathématique des langues. (Info : D. Janot).
  • Vitry-sur-Seine (94) : un peu d’art contemporain en Espéranto au MAC VAL - 28 mai
    L’après-midi suivant la fin du congrès d’Espéranto-France à Mandres-les-Roses, dans le même département, le Musée d’Art Contemporain MAC VAL a organisé une visite guidée, sous-titrée Voyage en Esperanto Lando, de l’exposition Tous, des sangs mêlés, suivie d’une discussion, le tout animé par un binôme : une guide-conférencière du musée et un espérantiste montpelliérain passionné et polyglotte, Gilles Pérez. La visite a commencé par une installation d’art en plusieurs langues, dont Fremduloj, ĉie, présente à la Nuit Blanche 2010 à Paris. L’installation suivante, Gilles l’a présentée en espéranto, la conférencière traduisait en français. 15-20 personnes, non-espérantophones, ont suivi cette visite. À la fin, une discussion sur le thème de l’exposition et les liens avec l’espéranto : nation, (a)nationalisme et des questions-réponses. Des calendriers d’Espéranto-France ont alors été distribués aux participants. (Info : A. Kadar)

Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 65, 81, 82)

http://www.esperanto-midipyrenees.org
Contact régional : Marion QUENUT • Tél. 06 87 64 75 84 • sudo.pireneoj(chez)free.fr

  • Mirepoix (09) : Deux nouvelles élèves... - mai
    À l’Espace d’Initiatives Sociales et Economiques (EISE), deux nouvelles élèves sont arrivées au cours d’espéranto que propose le C.E.E.A. à Mirepoix. Annemie et Brigitte sont motivées malgré le fait de commencer en « fin de saison » !
    Pour l’une, c’est comme un retour aux idéaux des années 60-70, commencer par une langue à portée universelle, une idée tellement généreuse, se comprendre avec des gens de toute la Terre et en plus une langue que l’on peut apprendre rapidement, que demander de plus ? Ah oui ! Qu’il y ait plus de ’’pub’’, parce que l’on n’en entend pas assez souvent parler !
    Pour l’autre, monolingue, ayant participé à de nombreux colloques internationaux, à leur organisation même (« Je me suis toujours débrouillée … avec les mains ! », mais, quand même, « si je dois apprendre une autre langue, il vaut mieux que ce soit avant 70 ans ! » et comme elle a une famille déjà internationale, elle pense en entraîner plusieurs, notamment par le chant en espéranto ! D’autre part, il y a pour elle un enjeu politique « ...il suffit de lire la biographie du Dr Zamenhof ou Le Défi des Langues pour comprendre que la situation actuelle n’est pas satisfaisante ! ». (Info : Jorgos)

Normandie (14, 27, 50, 61, 76)

Contact régional : Yves Nicolas • Tél. 02 31 95 11 81 • ivnicolas(chez)sfr.fr

  • Flers (61) : Assemblée générale d’Espéranto-Normandie - 13 mai
    JPEG - 174.2 ko

    Près de 40 espérantistes venus des cinq départements normands ont participé à cette journée. Grâce au chaleureux accueil du groupe local, la rencontre fut joyeuse et festive. Le matin, Zef Jégard a présenté un diaporama épatant sur ses aventures cyclistes autour du monde, notamment sa traversée du Canada et son expédition de Brest à Vladivostok, où l’espéranto a joué un grand rôle.
    Après l’assemblée générale, les espérantistes ont de nouveau voyagé en Russie, mais aussi en Ukraine, grâce à la conférence de Mikaelo Bronŝtejn sur ses origines linguistiques. Ses talents d’écrivain et de chanteur sont bien connus en Espérantie. Une autre russe, Olga, l’a accompagné à plusieurs reprises lors de jolis chants de leur pays. La violoniste Françoise Noireau, au rythme de son archet, a guidé l’assemblée de salle en salle tout au long de la journée. Un pas de danse par-ci, une chansonnette par-là ! (Info : Yves Nicolas). photo : Micha Chaplain et Anne-Marie Leprévost, deux guides remarquées dans les rues de Flers.

Provence-Alpes-Côte d’Azur (04, 05, 06, 13, 20, 83, 84)

 Contact régional : Pierre OLIVA • Tél. 06 76 55 57 23 • nlpo(chez)free.fr

  • La Ciotat (13) : Fête de l’Europe – 13 mai
    La Fête de l’Europe dans le nouveau parc urbain a eu lieu le samedi après-midi. La ville avait chargé une association, EC-Culture, de l’organiser, en fait un Forum des Assos orienté vers l’Europe. Espéranto-La Ciotat proposait sur son stand des affichettes avec homme/femme et garçon/fille dans les 24 langues officielles de l’Union européenne avec un concours. Le stand à côté, la Croix-Rouge, proposait des mots dans des langues européennes, il fallait deviner le sens, et un poète, chanteur ou musicien, l’illustrait en déclamant ou jouant. Des jeunes de l’association "Les petits débrouillards", à l’initiative d’une animatrice, avaient préparé une émission de radio consacrée à la communication... et l’espéranto ! Une autre association proposait les alphabets de l’Union européenne. Malgré les conditions très "champêtres", une conférence Quelle(s) langue(s) pour l’Europe par Renée Triolle a fait le plein et obtenu un vif succès auprès des jeunes, qui pour la première fois mettaient le doigt sur la discrimination. Très émouvante a été l’ouverture avec plus de 180 choristes entonnant l’hymne européen, dont un extrait en espéranto. (Info : R. Triolle).
  • Châteauneuf-Le-Rouge (13 ) : Transformé en « terre de l’espéranto » - 4 juin
    Ce dimanche 4 juin, ce village à l’est d’Aix-en-Provence devient « terre de l’espéranto ». À l’initiative d’un nouvel espérantophone, la municipalité s’engage pour transformer le village le jour de la grande braderie annuelle : panneaux à l’entrée, traduction en espéranto du nom de tous les magasins, monument aux morts, place etc. La chorale chante La vie en rose (Por mi la vivo rozas, traduction de Roger Bernard). Pascal Vilain donne plusieurs mini-cours pour les personnes intéressées ; mais pas de public pour la conférence Quelle(s) langue(s) pour l’Europe ?. Très nombreux visiteurs au stand où nous avons retrouvé quelques anciens élèves, des candidats aux législatives, un ingénieur convaincu et de nombreux enfants. (Info : R. Triolle)
  • Correns (83) : Pique-nique et cours d’espéranto – 11 juin
    C’est sous les platanes au bord de l’Argens qu’une douzaine d’habitants de ce village écolo ont participé à un cours d’initiation à l’espéranto présenté par Pascal Vilain. Très bonne initiative d’un couple d’espérantophones locaux qui ont invité le traditionnel pique-nique de fin d’année du groupe de Fréjus-Saint-Raphaël. Repas partagé, conversations animées et jeux ont suivi. (info : R. Triolle)
    JPEG - 377.1 ko

Rhône-Alpes (01, 07, 26, 38, 42, 69, 73, 74)

http://rodanalpa.federacio.free.fr/
Contact régional : Philippe Pellicier • Tél. 06 35 25 67 86 • philippe.pellicier(chez)laposte.net

  • Romans (26) : Conférence : Pourquoi les Américains ont-ils élu Trump ? – 18 mars
    En février-mars 2017, Duncan Charters, professeur de langue et culture hispaniques aux États-Unis, a effectué une tournée de conférences en Europe pendant laquelle il a visité une douzaine de villes françaises et deux en Belgique. Le club « Bona Stelo » de Romans a eu la chance de l’accueillir. Trois membres du club espéranto d’Avignon ont rejoint la douzaine de membres de Bona Stelo pour profiter de la conférence. Parmi les neuf thèmes proposés, Bona Stelo avait choisi le sujet d’actualité qui intéresse beaucoup d’Européens : comment est-il possible que Donald Trump ait été élu président des USA ?
    Tous les pronostiqueurs ne se sont pas trompés sur le résultat de l’élection : le journaliste politique Allan Lichtman avait prévu la victoire de Trump. Selon le conférencier, il existait aux USA un désir général de changement.
    L’inexpérience de Trump en politique n’a pas eu un grand poids. (L’élection de Reagan, acteur hollywoodien, était un précédent). L’impopularité de Hillary Clinton a joué un grand rôle ; elle n’était pas charismatique et ne savait pas utiliser les médias. La religion a joué un rôle. 85 % des Américains sont des croyants et Trump a eu le soutien des évangélistes.
    Après le repas, Duncan Charters a donné une deuxième conférence sur le thème Les religions aux USA. Le conférencier a clarifié la situation des USA, caractérisée par le pluralisme et la diversité. (Info : Hannes Larsson)