Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Esperanto Aktiv n° 42 - décembre 2013 - Espéranto France
français

Esperanto Aktiv n° 42 - décembre 2013

Découverte : 30 questions / 30 réponses (2e partie)

L’espéranto, certains en ont tout juste entendu parler, d’autres ont commencé à l’apprendre et d’autres le pratiquent tous les jours, mais son champ d’applications est tellement vaste qu’on en apprend tous les jours. C’est justement le but de cette lettre d’information. Ce mois-ci, nous allons poursuivre les réponses aux questions fréquemment posées sur cette langue internationale. C’est parti !

Ils l’ont fait... dans leur région

Voilà, le premier trimestre scolaire se termine, qu’a-t-on fait dans nos régions ? La saison des tournées de conférences d’étrangers a débuté avec la journaliste chinoise Zhang Ping en Ariège, et les stages ou ateliers d’initiation à l’espéranto vont aussi bon train. Voici une toute petite sélection...

Calendrier

Quoi ! Déjà Noël ?
Eh oui, c’est déjà bien tard dans l’année et il s’agit de faire vite et bien. Alors, bouclons Noël et ensuite bouclons les valises pour un petit séjour en Espérantie. Le choix est vaste, il y en a pour tout le monde.
Notez aussi que c’est la dernière chance de participer au Festival international, cette année à Nördlingen, une charmante petite ville de Bavière, car cette année sera la trentième et dernière fois. À ne pas manquer !

Lu, vu, écouté ce mois-ci : « La morto de artisto », de Anna Löwenstein

La morto de artisto (La mort de l’artiste) raconte l’histoire de Proculpio, un jeune acteur de théâtre sous l’antiquité qui sympathise avec Néron, futur empereur de l’Empire romain. Les deux jeunes découvrent ensemble la vie nocturne romaine, les courses de chars et d’autres distractions de l’époque. Quand Néron devient empereur, Proculpio fut nommé organisateur en chef de spectacles grandioses pour le plaisir de l’empereur et des autres spectateurs. Mais être l’ami de Néron n’est pas une tâche facile.
Anna Löwenstein nous dépeint ici le Rome du premier siècle de l’ère chrétienne. Des descriptions très vivantes et terriblement concrètes nous immergent dans cette période de l’histoire qui rappelle sur certains points l’Italie de Berlusconi. Ce roman plaira à coup sûr à tous ceux qui ont déjà lu du même auteur La ŝtona urbo (La ville de pierre) dont on peut trouver la traduction en français.

— -
Édité par FEL, ce roman de 619 pages est disponible à la boutique d’Espéranto-France. Pour vous le procurer, vous pouvez contacter butiko@esperanto-france.org. Il est vendu au prix de 20 euros, plus 4 euros de frais d’envoi. Si vous n’habitez pas en France, vous pouvez également contacter la boutique pour connaître les frais d’envoi vers votre pays.