Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Esperanto Aktiv n° 21 – janvier 2012 - Espéranto France
français

Esperanto Aktiv n° 21 – janvier 2012

La lettre au format PDF, prête à être imprimée :

PDF - 484.3 ko

Découverte : Écoutez l’espéranto sur Internet avec Muzaiko

Quand on veut améliorer sa compréhension orale, la meilleur façon de faire est d’écouter la radio ou des podcasts en espéranto. Muzaiko est un projet récent qui permet d’écouter de l’espéranto 24 heures sur 24. En partenariat avec Vinilkosmo, cette radio diffuse de la musique, des actualités du monde entier, des interviews. Faisons le tour de cette radio à l’avenir très prometteur et faisons connaissance avec quelques podcasts.

Ils l’ont fait... dans leur région

En décembre a eu lieu la tournée de conférences du Prof. Alexander Melnikov sur la Russie et ses changements, vous en trouverez quelques aperçus ci-dessous. C’est aussi le mois où l’on fête traditionnellement la naissance de l’initiateur de l’espéranto, L.L.Zamenhof : Beaucoup de clubs locaux ont fêté à leur manière cet événement, comme à Choisy-le-Roi, Versailles, et Toulouse.

Calendrier

Ça y est, nous y sommes, 2012. L’année où tout change. La fin du monde ? Non, bien sûr. Mais très probablement l’année où la crise financière éclatera pour de vrai. Faut-il sauter d’un pont ? Non, il faut au contraire faire de bonnes résolutions et s’y tenir. Arrêter de fumer, perdre cinq kilos, apprendre l’espéranto, garder encore plus et mieux le contact avec tous vos amis à travers le monde, grâce notamment à l’espéranto…

Le livre du mois : « Kie ni povas trovi Dion ? demandis la eta porkido », de Michael Schmidt-Salomon

Pas toujours évident de parler de religion à ses enfants, surtout quand on est athée. « Kie ni povas trovi Dion ? » demandis la eta porkido (Où peut-on trouver Dieu ? demande le cochonnet) est un livre destiné aux enfants. Il est sous titré « livre pour tous ceux qui n’acceptent pas le mensonge ».