Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /arthur/sites/ufe/spip-3.1/config/ecran_securite.php on line 283
Archives Esperanto Aktiv - 2012 - Espéranto France
français

Archives Esperanto Aktiv - 2012

Esperanto Aktiv n° 21 – janvier 2012

Découverte : Écoutez l’espéranto sur Internet avec Muzaiko. Quand on veut améliorer sa compréhension orale, la meilleur façon de faire est d’écouter la radio ou des podcasts en espéranto. Muzaiko est un projet récent qui permet d’écouter de l’espéranto 24 heures sur 24. En partenariat avec Vinilkosmo, cette radio diffuse de la musique, des actualités du monde entier, des interviews. Faisons le tour de cette radio à l’avenir très prometteur et faisons connaissance avec quelques podcasts.

Le livre du mois : Kie ni povas trovi Dion ? demandis la eta porkido, de Michael Schmidt-Salomon. Pas toujours évident de parler de religion à ses enfants, surtout quand on est athée. Kie ni povas trovi Dion ? demandis la eta porkido (où peut on trouver Dieu ? demande le porcelet) est un livre destiné aux enfants. Il est sous-titré « livre pour tous ceux qui n’acceptent pas le mensonge ».

Esperanto Aktiv n° 22 — février 2012

Découverte : Congrès national d’espéranto 2012. Comme tous les ans, Espéranto-France organise son congrès à la Pentecôte. Cette année, il se déroulera à Saint-Aignan de Grand Lieu à proximité de Nantes, au château de la Plinguetière. Un programme varié, studieux et festif animera ces 4 journées dans la métropole nantaise. Plusieurs associations participeront à ce congrès : Espéranto-Jeunes, les Enseignants Espérantophones (GEE), les catholiques espérantophones (FKEA).

Le livre du mois : Stelsemantoj en la ora nordo, de Katalin Kováts. Nous vous proposons ce mois-ci de découvrir une biographie, riche en témoignages et images d’archives, de Tiberio Morariu. Cet espérantiste roumain, parti vivre en Suède, a largement contribué au développement de l’espéranto dans les pays nordiques.

Esperanto Aktiv n° 23 – mars 2012

Découverte : UK et les congrès de l’été. Cet été, du 28 juillet au 4 août, le Vietnam accueille les espérantophones du monde entier pour le 97e congrès mondial (UK : Universala Kongreso). Plus d’un millier de congressistes sont attendus à Hanoï, la capitale du pays. Le congrès mondial est l’occasion pour les associations spécialisées d’espéranto d’organiser leurs assemblées générales, l’occasion également d’assister à des concerts de qualité, des conférences diverses et de se faire des amis du monde entier.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : The Universal language . Ce mois-ci, nous vous faisons découvrir non pas un livre, mais un DVD. The Universal language (La langue universelle) est non seulement un documentaire qui permet de découvrir des facettes inconnues de l’espéranto, mais surtout un excellent cadeau à faire à son entourage pour faire connaître l’espéranto.

Esperanto Aktiv n° 24 – avril 2012

Découverte : L’espéranto au bac. En ce début de printemps, la campagne pour l’espéranto au bac s’intensifie.
Le cap des 20 000 signatures vient d’être atteint : c’est un nombre très appréciable qui montre d’ores et déjà le sérieux de notre action. La liste des personnalités signataires s’est allongée depuis le lancement de la campagne avec – entre autres – les signatures de nombreux élus.

Le livre du mois : Tertrema katastrofo de Japanio 2011 . Tertrema katastrofo de Japanio 2011 (Catastrophe sismique du Japon en 2011) est un recueil des comptes rendus quotidiens puis hebdomadaires que l’espérantiste Hori Jasuo a rédigés à la suite du tremblement de terre qui a gravement touché le Japon le 11 mars 2011. Pendant un an, Hori témoignait des conditions de vie difficiles à la suite de la catastrophe qui a frappé ses compatriotes, il y décrit l’entraide des habitants, leurs façons de vivre au quotidien, leurs joies, leurs peines.

Esperanto Aktiv n° 25 – mai 2012

Découverte : 2012, Année de Tibor Sekelj. À l’occcasion du centenaire de la naissance de Tibor Sekelj, l’Union européenne d’espéranto a proclamé l’année 2012 « Année de Tibor Sekelj ». Né le 14 février 1912 à Spišská Sobota en Autriche-Hongrie (aujourd’hui en Slovaquie), mort le 23 septembre 1988 à Subotica (en Yougoslavie, Vojvodine).

Le livre du mois : Gvidlibreto por kompreni la internaciajn migradojn . Ce tout petit livre, publié par la Cimade à l’occasion du Sommet citoyen sur les migrations en 2008, Des ponts, pas des murs, rappelle quelques faits de base des migrations, phénomène vieux comme l’humanité. Écrit dans un style sobre et efficace, avec ses illustrations au style naïf enfantin, il se laisse lire très
facilement, tout en aidant à comprendre pourquoi il y a des frontières, bien qu’il n’y ait « pas d’étrangers sur cette Terre ».

Esperanto Aktiv n° 26 – juin 2012

Découverte : Sumo-espéranto. Lisez un livre, sauvez le monde !.
Venu du pays du soleil levant, ce jeu donne la possibilité à des lecteurs débutants ou confirmés de se surpasser. Le principe est simple : des manches de 14 jours au cours desquelles on s’engage à lire un certain nombre de pages par jour d’un livre donné. Chaque participant choisit son livre et son niveau. Ainsi, un débutant qui souhaite lire 2 pages par jour pourra se confronter à un lecteur plus expérimenté qui souhaite s’engager sur 20 pages d’un livre plus complexe.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : La Princo ĉe la Hunoj (Le Prince chez les Huns), de Eugène de Zilah. Cette fois, c’est un gros livre que nous vous présentons, un vrai bon gros roman qui fait revivre tout un monde, celui d’un peuple nomade, les Huns, au troisième siècle avant notre ère.

Esperanto Aktiv n° 27 – juillet-août 2012

Découverte : L’espéranto à l’école. La période des vacances d’été est le moment idéal pour faire le point sur... l’enseignement de l’espéranto en milieu scolaire. Si, bien sûr, il n’est pas encore possible en France d’apprendre l’espéranto à l’école (du moins dans le cadre du programme officiel), les choses sont bien différentes dans d’autres pays. Faisons un petit tour d’horizon de ce qui se fait dans les autres pays, comme en Grande-Bretagne, en Hongrie et au Brésil.

Le livre du mois : L’Épreuve . L’Épreuve a comme particularité d’être l’un des rares livres que l’on peut trouver en version bilingue français – espéranto. Vous pourrez ainsi profiter de ce roman soit en français si vous êtes débutant, soit en espéranto si vous maîtrisez mieux cette langue, mais dans tous les cas, vous pourrez profiter pleinement de cette histoire.

Esperanto Aktiv n° 28 — septembre 2012

Découverte : Pourquoi adhérer à Espéranto-France. C’est la rentrée et comme chaque année, les associations Espéranto-France et Espéranto-Jeunes appellent leurs membres pour cotiser pour l’année 2012-2013. C’est l’occasion pour Espéranto-Aktiv de faire le tour des projets de ces deux associations et montrer à quel point les cotisations des membres sont importantes pour la réalisation de ces objectifs. Pour soutenir l’association, vous pouvez télécharger le bulletin d’adhésion. Passons au tour d’horizon de nos associations.

Le livre du mois : Ce mois-ci, nous vous présentons deux livres : Bildvortaro en Esperanto (dictionnaire illustré) et Komputeko (dictionnaire spécialisé dans la terminologie de l’informatique).

Esperanto Aktiv n° 29 - octobre 2012

Découverte : Projets philanthropiques en espéranto. Les espérantistes sont souvent animés d’un idéal, un monde sans barrières linguistiques avec plus d’équité. Mais ils savent également passer à l’acte et œuvrer pour un monde meilleur, un monde plus juste. Plusieurs fondations et associations travaillent dans ce sens, pour réaliser des projets humanitaires soit pour aider au développement de l’espéranto dans des pays où les infrastructures d’enseignement viennent à manquer, soit pour d’autres buts en utilisant l’espéranto comme langue de travail.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : Min produktas vi, de Guillaume Armide. Guillaume Armide est un artiste dont la notoriété monte en flèche ces dernières années, il a traduit plusieurs morceaux du répertoire français de variété. De Sabine Paturel à Jean-Jacques Goldman en passant par des morceaux de Michel Berger. Il s’amuse avec les mots en adaptant ces chansons qu’il intègre dans la culture propre aux espérantophones. Il a également composé plusieurs morceaux dans un style parfois amusant, souvent émouvant, en tournant autour des thèmes qui lui sont chers tels que le développement durable et l’agriculture biologique. Il a également mis ses talents de pianiste au service de l’espéranto en écrivant un spectacle où il mêle la musique et un discours sérieux, qu’il appelle « Concèrence » (mot-valise composé de Concert et Conférence), pour présenter les qualités de l’espéranto et son utilité pour améliorer la communication internationale en gardant un ton général léger et drôle.

Esperanto Aktiv n° 30 — novembre 2012

Découverte : Tourisme et espéranto. Le tourisme espérantiste est un phénomène très particulier. Le plus souvent en marge des grands opérateurs touristiques, les espérantistes développent les réseaux les plus divers, professionnels ou d’affinité, qui leur permettent lors de leurs voyages, de découvrir les pays visités sous différents angles : l’inverse du tourisme de masse, dans un esprit de rapprochement entre les peuples, les cultures et les personnes.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : La Mirinda Sorĉisto De Oz, de L. Frank Baum. Édité par Mondial, ce roman de 278 pages fait partie de la culture américaine et représente l’un des romans pour enfants les plus célèbres. Il est disponible à la boutique d’Espéranto-France.

Esperanto Aktiv n° 31 — décembre 2012

Découverte : Les revues en espéranto. Ce mois-ci, Espéranto-aktiv va faire le tour des magazines qui existent en espéranto. Depuis la revue Esperanto qui a été créée en 1905 et qui est toujours la revue officielle de l’association mondiale d’espéranto, jusqu’aux magazines des différentes associations nationales, il existe une grande diversité d’offre.

Lu, vu, écouté ce mois-ci : La templo de l’suno, de Hergé. Après Le Crabe aux pinces d’or en 1981, L’Île Noire en 1987, Tintin au Tibet en 2005, Le temple du Soleil est le quatrième album du célèbre journaliste belge à être traduit en espéranto.